ExpiredNouvelles - Les jours marquants de l'hiver passé - MétéoMédia

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles

Les jours marquants de l'hiver passé

chargement de la vidéo...

Théodore Doucet
Rédacteur - MétéoMédia

Dimanche 19 mars 2017 à 16 h 40 - Le printemps, c’est demain ! En attendant de pouvoir se promener en manches courtes, MétéoMédia vous propose un retour sur les épisodes marquants de cette saison hivernale, disons…agitée.


À lire également : À un cheveu de la tempête du siècle


Un cocktail météo provoque la pagaille 

Carambolages, écoles fermées, vols annulés et chutes en série : la pluie verglaçante qui faisait partie d’un cocktail météo avait ralenti le sud, le centre puis l’est du Québec. Le verglas qui s’était accumulé dans la nuit a surpris tout le monde dans les premières heures du 24 janvier. Un exemple marquant était venu d’Urgences-Santé qui, submergé de patients victimes de chute sur les trottoirs, avait été contraint de conseiller aux résidents de rester chez eux.

Le verglas apporté par cette même tempête hivernale avait paralysé le Nouveau-Brunswick à partir du 25 janvier : certaines localités avaient été coupées du réseau électrique pendant une semaine alors que les températures descendaient sous -10 °C.

Des chutes de neige monstres dans l’est

120 cm de neige en une seule bordée de 24 heures, c’est la quantité exceptionnelle qu’a reçue la rive nord de la Gaspésie entre le 16 et 17 février. Si d’autres secteurs ont aussi vécu de grandes accumulations, la région comprise entre Murdochville et les Chic-Chocs a été sous l’emprise d’une bourrasque de neige liée au fleuve.

So the snow gets how deep? #gaspesie #quebecoriginal #lovewinter #gaspesienationalpark #quebecmaritime

A post shared by Doug O'Neill (@dougoneill) on

Des records de chaleur

De nombreuses localités du Québec ont connu leur température la plus chaude pour un jour de février : 18,2 °C avaient été enregistrés le 25 février à Lennoxville, en banlieue de Sherbrooke. Ce samedi-là, de nombreux autres records quotidiens avaient été pulvérisés :

Une tempête qui restera dans les mémoires

Comme pour marquer le passage de témoin à la saison suivante, l’hiver 2016-2017 a tenu à livrer un dernier « cadeau » chargé de flocons du 14 au 15 mars dernier. Ce cadeau n’était rien de moins que la pire tempête des cinq dernières années dans la province ! C’est dans l’extrême sud que les accumulations ont été les plus importantes (plus de 75 cm dans la vallée du Richelieu et à Drummondville), tandis que Montréal a fait l’expérience d’un blizzard qui a semé la pagaille sur les routes.

À VOIR ÉGALEMENT : SÉRIE DE COLLISIONS A MONTRÉAL (5 DÉCEMBRE 2016)

30 jours: un début de printemps plus froid que l’hiver
Tempête de la Saint-Patrick : 2017 dans le palmarès
Des fusées décolleront du Canada dès 2020. Voyez où
Les catastrophes naturelles scrutées à Montréal
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité