Expired Nouvelles - Matthew : le lourd bilan après la tempête - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

L’ouragan Matthew a fait près d'un millier de morts à travers les Bahamas et la côte est des États-Unis. Matthew a été dévié vers le nord et frappe maintenant les Maritimes.
OURAGAN MATTHEW DANS L’ATLANTIQUE

Matthew : le lourd bilan après la tempête


MétéoMédia
La rédaction

Mardi 11 octobre 2016 à 8 h 37 - L’ouragan Matthew a fait près d'un millier de morts à travers les Bahamas et la côte est des États-Unis. Entre inondations et destructions, le bilan de l'ouragan le plus intense de la dernière décennie continue de s'alourdir. Ce qu'il restait de la tempête a touché les Maritimes dimanche en soirée et jusqu'à lundi avant de se dissiper dans l'Atlantique. 


  À lire également : Atlantique : une saison des ouragans plus corsée cette année


Matthew qui devait effectuer une boucle pour retourner vers le sud a finalement été affecté par un fort courant jet qui l'a plutôt emporté vers le nord. Alors au stade de dépresson post-tropicale, Matthew a frappé les Maritimes dimanche en soirée. La Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve ont été particulièrement touchées avec des quantités de pluie dépassant parfois les 200 millimètres.

Dans la ville de Sydney, près de 225 mm de pluie ont été enregistrés. À son aéroport, même si la quantité observée est moindre (136,8 mm), s'agit d'un record quotidien absolu, c'est à dire que la station n'a jamais enregistré plus de précipitations en une journée depuis sa création. Le dernier record datait du 17 août 1981 avec 128,8 mm.

Des vents soutenus de 80 km/h ont balayé les côtes avec des rafales pouvant atteindre plus de 110 km/h. Les effets de la dépression devaient se dissiper dans la journée de mardi.

Durant son parcours, Matthew aura touché terre quatre fois et fait de nombreuses victimes, majoritairement en Haïti, mais également dans les Bahamas et aux États-Unis. Voici un aperçu de sa trajectoire :

Dégâts aux États-Unis

  • Au moins 22 décès
  • Près de 2 millions de foyers privés d'électricité
  • Inondations historiques
  • Dégâts matériels évalués entre 4 et 6 milliards de dollars

En Floride, ce sont des rafales atteignant plus de 170 km/h qui ont balayé la côte est de la péninsule. L'onde de tempête a fait grimper le niveau de la mer de près de trois mètres, causant des crues subites dans certains secteurs. Des toits ont été soufflés et des branches d'arbres ont été arrachées. On rapporte plus d'un million d'abonnés privés de courant. Quatre décès ont été associés à l'ouragan.

À Jacksonville, l'eau a monté d'environ un mètre. À Daytona Beach, frôlé par l'oeil de l'ouragan, d'importants dommages ont été observés, comme cet hôtel qui a été complètement dévasté :

À Savannah en Géorgie, un record de marée a été enregistré. L'eau a atteint 3,7 mètres, battant un record vieux de 80 ans. Des maisons ont été inondées et des arbres, déracinés. On rapporte aussi trois décès.

L'oeil de l'ouragan alors de catégorie 1 a touché terre pour une quatrième fois depuis sa formation, cette fois-ci en Caroline du Sud. Au total, au déplore 22 décès aux États-Unis en lien au passage de l'ouragan dont la moitié en Caroline du Nord.

Hécatombe à Haïti

  • Bilan non officiel de plus de près de 900 morts
  • Plus de 25 000 maisons détruites
  • Environ 350 000 personnes dans le besoin (selon l’ONU)

Selon un bilan provisoire émis par l'agence Reuters, le nombre de victimes de l'ouragan en Haïti s'élève désormais à près de 900, un nombre qui doit encore être confirmé. On s'attend cependant à ce que le bilan s'alourdisse encore alors que le contact est rétabli avec les zones dévastées.

Les pluies diluviennes et les vents violents qui ont atteint 230 km/h ont causé des inondations majeures, en plus d’endommager, voire détruire des milliers de résidences. Dans la ville de Jeremie, notamment, la scène de dévastation démontre la puissance de la tempête: il ne reste presque rien du village côtier. On rapporte que 80% des édifices y ont été détruits.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaire des Nations Unies, ce sont pas moins de 350 000 sinistrés qui ont besoin d'aide en ce moment à travers le pays. Dimanche, trois jours de deuil national ont été annoncés suite à la dévastation entraînée par Matthew.

Les Bahamas

La Croix-Rouge a mis sur pied une opération afin de venir en aide aux communautés affectées par la catastrophe. Leur priorité est de rétablir les communications et les réseaux téléphoniques.

Matthew a également causé des problèmes dans les Bahamas, alors que plusieurs routes ont été inondées et des édifices lourdement endommagés. Certains auraient même été détruits. Des arbres ont aussi été abattus. Une famille s'est même retrouvée prisonnière des débris après que le toit de leur maison se soit effondré, mais on ne dénombre pour l'instant aucune victime dans l'archipel.

En prévision du passage de la tempête, les autorités avaient initié une mise hors tension de l'électricité. Le courant devrait graduellement être rétabli alors que les opérations de nettoyage débutent. 

Freeport, Bahamas. Crédit: Miranda Lightstone


Le pire depuis 2007

Matthew est l’ouragan le plus important dans l'Atlantique depuis Felix en 2007. Matthew a atteint le stade le plus élevé sur l'échelle de Saffir-Simpson (catégorie 5) de vendredi à samedi, ce qui en fait également le plus intense depuis le début de la saison.

C’est le quatrième à atteindre ce niveau dans l'Atlantique durant le mois d'octobre depuis 1950, après Hattie en 1961, Mitch en 1988 et Wilma en 2005.

Sa rapidité de développement est également marquante : il est passé de tempête tropicale à ouragan de catégorie 5 en 36 h : la vitesse de ses vents a augmenté de 130 km/h en l'espace d'une journée.

Historique

La tempête tropicale Matthew s’est développée le jeudi 29 septembre en milieu de journée, passant d’onde tropicale avec des vents de 65 km/h à tempête tropicale, accompagnée de vents de plus de 100 km/h.

Durant la matinée de vendredi, Matthew a atteint le statut d’ouragan de catégorie 3 avec des vents de plus de 185 km/h puis brièvement la catégorie 5 entre vendredi et samedi avec des vents de 260 km/h.

Avant de devenir un ouragan, Matthew a balayé notamment la Martinique et la Barbade avec des vents violents qui ont parfois atteint 150 km/h, en plus de déverser plus de 200 mm de pluie sur certains secteurs, causant des inondations.

Des vagues de plus de quatre mètres ont été observées, endommageant des bateaux le long des côtes.

EN VIDÉO : VOYEZ LES PREMIÈRES IMAGES DE MATTHEW :

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité