Expired Nouvelles - Retour en force de l’hiver au Québec - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Voyez ce que réserve l'hiver 2016-2017.
APERÇU EXCLUSIF DE L'HIVER 2016-2017

Retour en force de l’hiver au Québec


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Lundi 21 novembre 2016 à 21 h 01 - MétéoMédia prévoit un retour en force de l’hiver au Québec, avec des températures sous les normales pour plusieurs régions. Les conditions seront également plus propices aux précipitations de décembre à février. Ailleurs au Canada, l’Ontario aura également un hiver plus froid, tout comme le sud du Manitoba et de la Saskatchewan. Les Maritimes et la Colombie-Britannique seront cependant dans les normales ou légèrement au-dessus.


À lire également :  Un hiver de rêve pour les snowbirds


Aperçu de l’hiver au Québec en bref :

  • Températures sous les normales dans le sud du Québec
  • Précipitations (pluie, pluie verglaçante et neige) au-dessus de la normale
  • L’hiver risque de s’étirer en mars


Plus froid qu’en 2015-2016

La tendance pour les trois prochains mois est claire au sujet des températures : la majorité des villes de la province auront un hiver plus froid que l’année dernière. Certains secteurs dans le sud et l’ouest de la province, comme Gatineau et Val-d’Or, devraient même connaître des températures sous les normales de saison. La grande région de Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke et Gaspé devraient être près ou légèrement sous les normales de décembre à février.

« Il y aura certainement un contraste avec l’hiver dernier, qui a été exceptionnellement doux. Même si l’automne a été doux, le contexte sera beaucoup plus favorable aux descentes d’air arctique en 2016-2017 », explique André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.

Dans le Grand Nord du Québec, on prévoit un froid moins intense qu’à l’habitude.

Un hiver favorable aux tempêtes

L’aspect des précipitations prendra davantage de place au cours de l’hiver. En analysant le contexte climatique actuel ainsi qu’une série d’années de référence, les météorologues s’attendent à une saison hivernale plus propice aux précipitations.

On prévoit une saison au-dessus des normales pour la grande majorité des villes du Québec, des Maritimes, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique. Concrètement, cette prévision signifie qu’on peut s’attendre à toutes les formes de précipitations, soit de la pluie, de la pluie verglaçante et de la neige.

« Le contexte sera plus favorable au passage des systèmes dépressionnaires dans l’est du Canada. Si le froid est au rendez-vous, ceci signifie également plus de neige qu’à l’habitude », ajoute André Monette.

Contexte océanique

La température de l’eau dans les océans Pacifique et Atlantique a une incidence directe sur le positionnement des vents dominants en haute altitude (courant-jet). Lors de l’hiver 2015-2016, l’apport en chaleur dans l’atmosphère était plus important en raison du phénomène El Niño dans la zone équatoriale du Pacifique.

Cette année, la donne a changé puisqu’on se trouve actuellement dans le phénomène inverse, soit dans une phase La Niña faible. À l’ouest de la Colombie-Britannique, une concentration d’eau plus froide que la normale est présente, mais elle devrait se résorber au cours des prochains mois. Les spécialistes ont donc pris en compte ces facteurs dans leur comparaison avec certains de nos hivers passés (1961, 1967, 1984, 1996, 2006, 2014, 2015).

« Au chapitre des températures, on a noté plusieurs similitudes avec le contexte climatique actuel, mais on ne s’attend pas à ce que les températures soient aussi froides qu’en 2013-2014 », ajoute le chef météorologue.

Cette nuance sera rassurante pour les gens qui détestent le froid puisque l’hiver 2013-2014 a été l’un des plus froids en 20 ans, avec une finale agressive en mars (la température moyenne a été -8,1 °C à Montréal, du 1er au 19 mars 2014, alors que la moyenne est de -4,1 °C).

Noël vert vs Noël blanc

Contrairement à 2015, où des milliers de Québécois n’avaient pas un grain de neige à Noël, le contexte sera plus favorable cette année pour la période des Fêtes. Selon les statistiques, les probabilités de voir de la neige à Noël sont supérieures à 75 % dans le sud de la province, tandis qu’elles sont de 100 % à Saguenay. Dans l’est du Québec, les probabilités varient de 92 % à 98 %, de Rimouski à Gaspé.

Les sports d’hiver gagnants

Si la tendance se maintient, la météo sera plus favorable à la pratique d’activités hivernales, que ce soit sur les patinoires ou les pentes de ski. L’aspect plus incertain concerne l’installation de l’hiver. « Le climat arctique a été altéré pendant l’automne, alors qu’on a enregistré une douceur record dans certains secteurs. Ce contexte est à l’origine du froid plus timide en octobre et novembre. Il n’est donc pas improbable que le froid prenne plus de temps à s’installer en décembre », conclut André Monette.

Aperçu de l’hiver en bref (Canada) :

  • Québec : températures sous les normales dans le sud et l’ouest de la province. Au-dessus des normales dans le Grand Nord. Précipitations au-dessus des normales dans le sud et l’est de la province.
  • Ontario : températures sous les normales pour la majorité des régions, incluant Toronto, avec des précipitations au-dessus des normales.
  • Maritimes : températures près des normales, avec des précipitations au-dessus des normales.
  • Prairies : températures sous les normales dans le sud du Manitoba et de la Saskatchewan. L’Alberta dans les normales. Précipitations dans les normales, à l’exception du sud-ouest de l’Alberta (au-dessus).
  • Colombie-Britannique : températures dans les normales pour la majorité des secteurs, avec des précipitations au-dessus des normales.

EN VIDÉO : NOS EXPERTS RÉPONDENT À VOS QUESTIONS :

EN VIDÉO : APERÇU INTÉGRAL DE L'HIVER 2016-2017 : 


EN VIDÉO : QUI SERONT LES GAGNANTS CET HIVER? :

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité