Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
APERÇU HIVER | EXCLUSIF

El Niño sera l'enfant terrible de notre hiver. Aperçu ici.


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Jeudi 29 novembre 2018 à 11 h 28 - Il y aura un phénomène El Niño l’hiver prochain, mais les impacts ne se concrétiseront pas par un hiver doux au Québec et en Ontario. Voici pourquoi.


À lire également : Un hiver rude et long au Québec


Plusieurs Québécois associent généralement ce phénomène à la crise du verglas de 1998 et certains hivers exceptionnellement doux comme celui de 2015-2016. Si c’est votre cas, vous n’avez pas tort. Il est vrai que ce phénomène, lorsqu’il est de forte intensité, injecte suffisamment d’air chaud dans l’atmosphère pour causer des impacts indirects jusqu’au Québec. Mais ce n’est pas le cas lorsqu’il est de faible intensité ou qu’il est de type « Modoki » comme ce sera le cas en 2018-2019. 

rsz_joey_anomalie_eau

Rappelons qu’El Niño est une concentration d’eau plus chaude que la normale dans la zone équatoriale de l’océan Pacifique. Normalement, l’anomalie d’eau chaude se situe à l'ouest du Pacifique sur toute la région tout près de l'Amérique du Sud jusqu'au milieu du Pacifique. Dans le cas d’un « Modoki », il y a une concentration d’eau chaude, mais elle est située dans le centre de l’océan Pacifique, avec des zones d’eau plus froide aux extrémités. 

rsz_joey_el_nino_modoki_patron

Concrètement pour le Québec, les derniers hivers « Modoki » remontent à 1991-1992, 1994-1995, 2002-2003, 2005-2006, 2009-2010 et 2014-2015. Durant ces hivers, le mois de décembre a été assez doux (4 mois de décembre sur 6), mais le reste de l’hiver a été plus froid (4 hivers sur 6). 

En fait, les seules exceptions (hiver doux) sont l’hiver de 2009-2010 et l'hiver 1994-95. On devra donc surveiller d’autres facteurs qu’El Niño qui risquent davantage de changer le cours de la saison hivernale. 

rsz_joey_modoki_annee_analogues

Par exemple, il y a une concentration anormale d’eau chaude à l’ouest de la Colombie-Britannique (également baptisé le « Blob ») qui devrait occasionner des crétages du courant-jet à travers le Canada.

rsz_joey_el_nino_modoki 

Lorsque ce contexte se produit, on se retrouve avec de l’air plus chaud dans l’Ouest canadien, pendant que le vortex polaire descend plus facilement vers le Québec et l’Ontario. 

Un autre facteur à considérer est l’anomalie froide de température du côté de l’Atlantique (au sud du Groenland) qui pourrait causer un blocage atmosphérique défavorable à l’est du pays.

À VOIR ÉGALEMENT : APERÇU EXCLUSIF DE L'HIVER :






Novembre glacial = décembre polaire? Réponse ici.
Si vous aimez l'hiver, on a une bonne nouvelle!
La douceur, on va en rêver longtemps…Aperçu ici.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité