Expired Nouvelles - Les huit plantes les plus toxiques au Canada - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Méfiez-vous. Ces fleurs sont peut-être toxiques!

Les huit plantes les plus toxiques au Canada


Dimanche 7 juin 2015 à 11 h 10 - Méfiez-vous! Elles sont peut-être belles, mais ces fleurs peuvent être cruelles! Voici huit plantes que l'on retrouve au Québec et au Canada que vous admirerez désormais de loin.

1. Sanguinaire du Canada


Cette fleur à l’apparence innocente produit une sève rouge toxique qui peut tuer les animaux en cas d'ingestion. Lorsque la sève est appliquée sur la peau, elle peut causer de graves lésions tissulaires. 

Originaire de la Nouvelle-Écosse et répandue jusqu’au Manitoba, cette fleur est membre de la famille du pavot. 

La sanguinaire du Canada ou sang-dragon fleurit au printemps et préfère les sols humides et partiellement ombragés.

2. Raisin d'Amérique


Cette plante vivace peut grimper jusqu’à 3 mètres de hauteur. Présente dans certaines parties des États-Unis et à l’état sauvage en Ontario et au Québec, cette plante produit des baies dont raffolent certaines espèces d'oiseaux locaux. Les êtres humains peuvent manger les fruits une fois cuits, mais les racines, les feuilles ou les tiges peuvent causer des convulsions et des vomissements.

Selon cancer.org, cette plante contient une protéine qui pourrait réduire des tumeurs chez la souris.

3. Sumac grimpant


Les feuilles de cette plante sont enrobées d’une huile qui peut provoquer une éruption cutanée douloureuse ou de la fièvre qui peut se développer de 12 heures à deux jours après le contact avec la plante. 

Présent dans le sud du Canada, le sumac grimpant préfère les zones rocheuses et peut se propager rapidement. Il est plus puissant au printemps. 

Cette variété de plantes peut être identifiée par ses trois folioles, qui peuvent avoir des bords dentelés ou ronds.

4. Ciguë


On retrouve la ciguë tachetée ou grande ciguë, qui fait partie de la famille du persil, partout au Canada et aux États-Unis. 

Incontestablement l'une des plantes les plus toxiques sur le continent, elle contient de la cicutoxine, qui agit comme un convulsivant qui peut conduire à une attaque et même la mort. 

Seule une petite quantité ingérée est suffisante pour contaminer un humain ou gros animal.

5. Berce du Caucase


Bien qu’elle ne pousse pas à l’état sauvage au Canada, la berce du Caucase a été introduite au Québec, en Colombie-Britannique, en Ontario et dans les provinces de l’Atlantique. 

Elle peut atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur et ne doit pas être confondue avec la berce laineuse. 

Cette plante invasive a été décrétée par les autorités comme étant nuisible, puisqu’elle représente un « danger pour la santé publique ». Si vous croisez cette plante à l'état sauvage, il est préférable de rester à l'écart et de la signaler à votre municipalité. 

La sève contient des toxines activées par la lumière qui peut causer des brûlures et des cloques. Si elle entre en contact avec les yeux, elle peut causer la cécité temporaire ou permanente.

6. Ilex verticillata


Présente en Ontario, au Québec et dans les provinces de l’Atlantique, les graines, l'écorce, les feuilles et les baies de cette plante peuvent provoquer des nausées et une baisse de tension artérielle lorsqu'ils sont ingérés.

7. Narcissus


En mai 2008, un groupe d'enfants dans une école de Suffolk, en Angleterre, est tombé malade après qu’une ampoule de cette jonquille ait été ajoutée à une soupe. Les ampoules sont souvent confondues avec les oignons, ce qui peut conduire à des cas d'intoxication accidentelle. 

Les symptômes d'intoxication de cette espèce de jonquille incluent la nausée, des étourdissements et des vomissements. 

Le narcisse a été introduit au Canada et peut être trouvé de plus en plus dans certaines parties de la Colombie-Britannique, de l'Ontario, du Québec et de l’Atlantique.

8. Solanum americanum


Cette plante a été introduite au Canada et peut maintenant être observée de plus en plus en Colombie-Britannique et le Manitoba. Les baies de cette plante peuvent entraîner la mort en cas d'ingestion. Le niveau de toxicité varie en fonction de la souche génétique de la plante et du type de sol dans lequel elle a grandi.

Avec Cheryl Santa Maria

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité