Expired Nouvelles - Maladie de Lyme : de plus en plus contractée au Québec - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

En 2014, 53 % des 125 cas provenaient du Québec.

Maladie de Lyme : de plus en plus contractée au Québec


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Lundi 13 juillet 2015 à 12 h 48 - Les autorités de la santé publique constatent que de plus en plus de cas de la maladie de Lyme sont contractés au Québec. De 2004 à 2010, le nombre de cas déclarés variait de 2 à 14 au Québec. Depuis 2011, on note une nette progression du niveau d’infection causée par la piqûre d’une tique. En 2014, 53 % des 125 cas déclarés provenaient du Québec, ce qui représente 63 cas.

Les principaux symptômes, à la suite d’une simple piqûre de la tique, sont la fièvre, la fatigue, les maux de tête, les raideurs à la nuque et des douleurs musculaires. Ces symptômes apparaissent généralement entre 3 et 30 jours.
Une des causes à l’origine de cette progression est l’impact des changements climatiques sur les hivers québécois, qui tendent à être moins froids qu’auparavant, ce qui permettrait aux tiques de survivre plus facilement.

Au Canada, les tiques « infectées » et porteuses de la bactérie se trouvent principalement dans le sud du Manitoba, de l’Ontario, du Québec et de la Colombie-Britannique. Certaines régions du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse sont également à risque.

Risque plus élevé en été

Règle générale, une tique a besoin de rester accrochée à la peau de l’humain ou de l’animal durant au moins 48 heures avant de lui transmettre la bactérie par la salive.

Les tiques ont trois stades de développement, soit celui de larve, de nymphe et d’adulte. Elle doit s’alimenter de sang dans chacun des stades pour survivre. Les œufs sont pondus au printemps au sommet des herbes et éclosent, vers la fin de l’été, pour donner naissance à des larves qui guettent leur hôte pour se nourrir de sang pour la première fois.

Le risque de contracter la maladie de Lyme est plus élevé en été, alors que l’activité des tiques immatures (nymphes) est à son maximum et que les activités extérieures sont nombreuses. Les forêts, les boisés ou les zones à hautes herbes sont les lieux les plus propices à ces tiques.

Photo : courtoisie de la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Photo : courtoisie de la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Ne pas prendre à la légère

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent s’étendre sur plusieurs mois et même sur plusieurs années. En tête de liste on retrouve la fatigue, la fièvre, les maux de tête, les spasmes, les ganglions enflés et les éruptions cutanées.

Dans certains cas plus graves, le patient peut souffrir de confusion mentale, de troubles neurologiques, d’arthrite et d’arythmie cardiaque.

« Même si ce n'est pas commun, des décès causés par la maladie de Lyme ont été signalés », peut-on lire sur le site Web du gouvernement du Canada.

Photo : courtoisie de la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Photo : courtoisie de la Direction de la santé publique de la Montérégie.

Pour éviter les piqûres de tiques

• En promenade, marchez de préférence dans les sentiers et évitez les herbes hautes

• Utilisez un chasse-moustiques sur les parties exposées de votre corps

• Portez un chapeau, des souliers fermés et des vêtements longs.

• Entrez votre chandail dans votre pantalon ainsi que le bas de votre pantalon dans vos chaussettes ou vos bottes.

• Au retour d’une activité extérieure, examinez votre équipement (sac à dos, manteau, etc.) ainsi que vos animaux de compagnie. Si vous trouvez des tiques sur un animal, retirez-les et consultez un vétérinaire au besoin.

Pour repérer une tique sur votre corps

• Portez des vêtements de couleurs claires lors de vos promenades. Les couleurs claires rendent les tiques plus visibles.

• Examinez tout votre corps et celui des enfants après une activité dans un endroit boisé.

EN VIDÉO : CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET MALADIE DE LYME


Quoi faire pour retirer une tique? (procédure en ligne)

1-Saisissez la tique à l'aide d'une pince en étant le plus près possible de la peau. Il est important de ne pas presser l'abdomen de la tique, car cela augmente le risque de transmission de la bactérie.

2-Tirez la tique doucement, mais fermement et de façon continue, sans la tourner ou l'écraser. Si la tête de la tique reste implantée dans la peau, vous pourrez ensuite la retirer délicatement avec la pince. Cette partie ne peut plus transmettre la maladie.

3-Placez la tique retirée de la peau dans un contenant qui ferme de façon étanche, comme un contenant à pilules vide.

4-Après avoir enlevé la tique, nettoyez votre peau avec de l'eau et du savon, et lavez-vous bien les mains.

Sources : Portail santé mieux-être (Québec) | Institut national de santé publique |Gouvernement du Canada

À VOIR ÉGALEMENT : LES DANGERS DE LA BERCE DU CAUCASE :

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité