ExpiredNouvelles - Un danger mortel pourrait se cacher dans votre maison - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Un danger mortel pourrait se cacher dans votre maison


Jeudi 1 novembre 2018 à 11 h 03 - Dans toutes les maisons, on retrouve du radon, un gaz radioactif qui est la première cause du cancer du poumon chez les non-fumeurs. Comment être sûr que les concentrations chez vous ne sont pas trop élevés ? Réponse ici. 


À lire également : Le début de l'hiver ne tourne pas rond


Avant toute chose, qu'est-ce que le radon ? Il s'agit d'un gaz incolore et inodore, et il est le résultat d'une désintégration de l'uranium contenu dans les sols. Il se retrouve par la suite dans nos maisons en s'infiltrant par des fissures ou par la tuyauterie. 

181101 - radon

Crédit photo : Association pulmonaire du Québec 

En général, le radon se dissipe à l'air libre et ses concentrations ne sont pas nocives. Cependant, dans nos maisons, dans la mesure où le gaz ne se dissipe pas, les concentrations deviennent dangereuses.

Une véritable menace 

Le radon est une menace invisible et mortelle. « C'est la première cause du cancer du poumon chez les non-fumeurs et la deuxième cause du cancer du poumon complètement » indique Mathieu Brossard, spécialiste en rayonnement à Santé Canada. 

Inodore et incolore, il n'y a qu'un seul moyen de savoir si notre habitation connaît des concentrations importantes de radon : un détecteur. Il existe des trousses de mesure du radon qui coûtent entre 30 $ et 60 $, que l'on peut trouver via l'Association pulmonaire du Québec ou dans les quincailleries.

À VOIR ÉGALEMENT : LA PUISSANCE DU VORTEX POLAIRE SUR L'HIVER :




Si le mois d’octobre est froid, l’hiver sera…
Le transport maritime est-il polluant? 5 chiffres effrayants
Comment des milliers de bibittes se cachent sous votre sofa
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité