Expired Nouvelles - Le météo-tsunami, un danger qui guette Grands Lacs - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Le météo-tsunami, un danger qui guette Grands Lacs


Théodore Doucet
Rédacteur - MétéoMédia

Lundi 26 juin 2017 à 19 h 27 - Chaque année, plus de cent tsunamis se produiraient dans les Grands Lacs. Des scientifiques se sont réunis la semaine dernière pour trouver un système d’alerte pour prévenir le déclenchement de ce phénomène potentiellement mortel.


À lire également : Les maires au secours des Grands Lacs et du Saint-Laurent


Les tsunamis des Grands Lacs sont similaires aux tsunamis qui résultent d’un tremblement de terre dans les profondeurs d’un océan, sauf qu’ils sont créés par des conditions météorologiques. « Les météo-tsunamis se déclenchent dans des conditions très précises, quand un orage violent et rapide passe au-dessus de la surface d’eau, explique Guillaume Perron, météorologue à MétéoMédia : le changement de pression atmosphérique et les vents violents vont alors générer une onde sur l’eau, qui prend de l’ampleur en se déplaçant. »

Même dynamique qu'un tsunami océanique

Même si la plupart de ces tsunamis sont trop faibles pour être détectés, les plus puissants peuvent avoir des conséquences dévastatrices sur les côtes, dont des vagues destructrices, des inondations et des courants forts. Des événements d’une telle ampleur surviennent environ une fois tous les cinq à dix ans.

Les exemples ne manquent pas. Le lac Michigan a par exemple débordé en 2011 à Chicago (vidéo ci-dessous).

L'année suivante, trois nageurs au bord du lac Érié ont été emportés à près d’un kilomètre de la côte, avant d’être secourus. « Des témoins ont vu trois vagues de sept pieds (environ trois mètres) sortir de nulle part » rappelle Eric Anderson, un océanographe de l’Agence nationale océanique et atmosphérique américaine (NOAA). Une marina avait été submergée pendant le même événement.

En juillet 1848, 78 personnes perdirent la vie dans ce même lac Érié après le passage d’une vague de près de sept mètres de haut.

Risques en hausse avec le réchauffement climatique

Vingt-cinq experts dans le domaine de la recherche sur les Grands Lacs, dont faisait partie Eric Anderson, se sont rencontrés du 19 au 21 juin à la Coopérative de l'université du Michigan. Cette rencontre avait pour but de concevoir un système d'alerte rapide pour le plus grand système d'eau douce de la planète, avec 16 000 kilomètres de littoral. « Le risque est toujours plus élevé si vous ne vous êtes pas préparé », explique Chin Wu, professeur-ingénieur à l'université du Wisconsin.

Ce risque pourrait par ailleurs devenir de plus en plus important avec le changement climatique : « le potentiel d’orages violents pourrait devenir de plus en plus élevé à mesure que le climat se réchauffe, et augmenter mécaniquement le nombre de météo-tsunamis », ajoute Guillaume Perron.

Sources : The Star | NOAA | Radio Canada 

À VOIR AUSSI :Il échappe de peu à la chute d'un palmier

Incendies dramatiques : 2,5 millions d’acres touchées
6 baleines mortes dans le golfe du Saint-Laurent en 3 jours
Plus de 110 personnes enterrées vivantes
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité