ExpiredNouvelles - La réserve mondiale de graines menacée - MétéoMédia

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles

La réserve mondiale de graines menacée

La réserve de Svalbard a été construite dans le permafrost, là où la glace est gelée en permanence. Crédit : Bjoertvedt/Wikimedia

La réserve de Svalbard a été construite dans le permafrost, là où la glace est gelée en permanence. Crédit : Bjoertvedt/Wikimedia


Théodore Doucet
Rédacteur - MétéoMédia

Mardi 23 mai 2017 à 19 h 22 - La réserve de Svalbard, en Norvège, censée protéger les semences mondiales de toutes les catastrophes, est elle-même menacée par le réchauffement climatique.


À lire également : El Niño pourrait causer une surprise cet automne


Par chance, aucune graine n’a été perdue. Mais nul ne s’attendait à ce que l’entrée de la « grotte » de Svalbard creusée depuis près de dix ans seulement au cœur du permafrost de l’île norvégienne du Spitzberg, à l'est du Groënland, soit inondée… par de la glace fondue. Cette chambre forte souterraine, où des millions de semences sont stockées, est censée jouer un rôle clé dans la préservation des cultures vivrières de toute la planète. Le tout, pendant des millénaires.

Et si un tel lieu a été choisi pour fonder cette réserve, ce n'est pas un hasard : l'archipel arctique du Svalbard, situé à environ 1 120 km du Pôle Nord, est une sorte de congélateur naturel fonctionnant 365 jours par an.

stfhgv

7 °C au-dessus de la normale dans la région

« Nous n’avions pas prévu que le permafrost ne serait plus là et qu’il subirait un climat aussi extrême », indique au Guardian Hege Njaa Aschim, du gouvernement norvégien, propriétaire de la réserve. « Fin 2016 [l’année la plus chaude jamais enregistrée] les températures moyennes ont augmenté de sept degrés par rapport à la normale au Spitzberg, poussant le permafrost au-delà du point de fusion », précise le quotidien britannique.

Des mesures d’urgence – comme le creusement de tranchées pour dévier l’eau ou le retrait des équipements électriques de l’entrée du tunnel – ont été prises. Mais cet incident remet en question la fiabilité de cette banque mondiale supposée protéger les graines de toute catastrophe, sans intervention humaine. « Nous devons trouver des solutions. C’est une énorme responsabilité que nous prenons très au sérieux, assure Hege Njaa Aschim. Nous le faisons pour le monde. »

Source : The Guardian 

À VOIR AUSSI : La "glaçante beauté" des maisons abandonnées après les inondations

Le mystère des éclats lumineux sur la Terre résolu
38 millions de déchets sur une île vierge
Des vagues monstres de 30 mètres, une terrifiante réalité
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité