ExpiredNouvelles - Canicule : le bilan des décès grimpe encore à Montréal - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Canicule : le bilan des décès grimpe encore à Montréal


MétéoMédia

Mercredi 18 juillet 2018 à 12 h 00 - Le bilan de la canicule de la fin juin au début juillet au Québec continue de s'alourdir : au moins 53 personnes sont mortes à Montréal, contre 34 annoncées lors du bilan précédent. Cela porterait le nombre total au niveau québécois à 89 décès.


À lire également : Canicule : plusieurs records de tous les temps tombent


D'après les dernières données communiquées par la Direction régionale de santé publique de Montréal, les décès dans la métropole sont presque tous survenus dans des îlots de chaleur. Le terme îlot de chaleur urbain désigne une zone dont la température est significativement plus élevée que celle des zones environnantes.

nic2.jpg

D'après la directrice régionale Mylène Drouin, ce terrible bilan révèle une « proportion importante » de personnes sous l'influence de médicaments pour traiter des troubles mentaux ou de personnes dépendantes aux drogues. Ces deux situations créent des risques de perte de sensations physiques qui peuvent mener à oublier les effets de la chaleur sur le corps.

Dimanche dernier, Pierre Gosselin, médecin à l’Institut national de la santé publique du Québec, déclarait à TVA Nouvelles que plusieurs régions de la province n’ont pas comptabilisé tous les décès liés à cette vague de chaleur extrême.

Une analyse statistique sera réalisée par ce même Institut à l’automne. Il s’agira de comparer le nombre des décès à déplorer durant cet épisode de chaleur extrême à celui des cinq dernières années aux mêmes dates. 

« On peut s’attendre à une certaine augmentation », a encore dit Pierre Gosselin, toujours à TVA Nouvelles. Mais le chiffre devrait toutefois être inférieur à celui de 2010. Entre le 6 et le 11 juillet de cette année-là, 106 décès ont été « probablement ou possiblement attribuables à la chaleur », indiquait le rapport du directeur de la santé publique.

36 autres personnes ont perdu la vie à travers les autres régions du Québec, dans des circonstances liées à la chaleur extrême, dans un bilan datant du 9 juilet alors présenté comme final.

Dans le détail, neuf personnes sont décédées en Estrie, tout comme en Montérégie, huit en Mauricie, cinq à Laval, trois dans la Capitale-Nationale, une dans Lanaudière et une dans les Laurentides.

La qualité de l'air s'était peu à peu détériorée durant les derniers jours de la canicule, ce qui avait conduit Environnement Canada à publier plusieurs avertissements de smog au cours de la semaine dernière.

Les services de secours de la métropole ont été très sollicités lors de cette séquence de chaleur extrême. Plus de 1 000 interventions par jour ont par exemple été effectuées les 4 et 5 juillet, contre 540 habituellement. 

À VOIR ÉGALEMENT : Canicule : 5 objets à ne pas laisser dans sa voiture




Une canicule, à cause du réchauffement climatique ?
Canicule : encore des records à la pelle
La canicule va (peut-être) vous énerver
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité