Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles

Des Québécois dans la course à la vie extra-terrestre


Sabrina Giacomini
Rédactrice - MétéoMédia

Jeudi 20 avril 2017 à 10 h 28 - Et si les Québécois étaient les premiers à découvrir de la vie extra-terrestre ? Voilà une possibilité qui pourrait bien devenir réalité !


À lire également : Le premier satellite albertain est parti pour l'espace


Mercredi, des chercheurs ont dévoilé la découverte d’une nouvelle cousine possible de la Terre, retrouvée dans la constellation de la Baleine, à une distance d’environ 40 années-lumière. La particularité de la planète LHS 1140b est qu’elle se trouve dans une zone dite habitable, soit à une distance jugée idéale de son étoile qui permettrait la présence d’eau à l’état liquide sur sa surface.

La planète n’a pas été observée directement ; sa découverte a plutôt été permise par l’étude de la luminosité de son étoile. Une baisse momentanée et ponctuelle de sa luminosité indique ainsi la présence d’un astre en gravitation, ce qu’on appelle un transit. Cette observation a été réalisée grâce à l’observatoire robotisé MEarth South qui étudie justement le transit d’étoiles de type naines rouges. Puis, le spectrographe HARPS installé sur le télescope ESO, au Chili, a aussi permis d’estimer le rayon gravitationnel de la planète de même que sa masse. C’est d’ailleurs la détermination de sa masse qui a permis aux chercheurs de présumer que LHS 1140b, comme la Terre, serait composée de roches.

Selon Xavier Bonfils, astronome à l’Observatoire des sciences de l’Univers de Grenoble, il s’agirait de la première fois qu’une planète rocheuse est observée dans la zone habitable. Il ajoute qu’elle pourrait de plus posséder une atmosphère, des caractéristiques qui contribuent à la possibilité d’y voir une forme de vie s’y développer. Ces observations positionnent LHS 1140b dans le haut de la liste des exoplanètes potentiellement habitables. L’astre présente une circonférence de gravitation qui fait environ une fois et demie celle de la Terre en plus d’être d’une masse qui lui est de six fois supérieure.

Le Québec sous les feux de la rampe

Maintenant que l’existence d’une telle planète a été confirmée, une équipe québécoise, composée de 40 chercheurs et étudiants, a décidé d’en pousser l’étude, espérant ainsi devenir la première à découvrir de la vie extra-terrestre. À l’Institut de recherche sur les exoplanètes, l’équipe de scientifiques a annoncé avoir ajouté LHS 1140b à leur liste d’étude rapprochée qui compte désormais quatre planètes considérées potentiellement habitables et habitées. Ce qui est d’autant plus excitant est la certitude que cette nouvelle exoplanète est rocheuse, une caractéristique qui ne s’applique pas nécessairement aux autres planètes présentement à l’étude.

Sources : La Presse | Futura Science

L’océan d’Encelade se dévoile
Un astéroïde a traversé notre ciel
Devenez propriétaire d'un morceau de notre Terre

Laisser un Commentaire

Que pensez-vous de cette question? Participez à la conversation.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close