Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
EN CHIFFRES

Le vent va tourner en février! Voyez pourquoi.


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Lundi 4 février 2019 à 14 h 09 - L’hiver est assez rude au Québec cette année. Le mois de février est celui où on commence généralement à voir le début de la fin. Si vous êtes déjà lassé de la saison hivernale, voici trois faits qui devraient vous remonter le moral.


À lire également : De plus en plus de verglas au Québec


1-Plus de lumière

Dès le 6 février, nous quitterons le quart de l'année lors duquel nous recevons le moins de soleil. Nous allons donc entrer dans le printemps du soleil jusqu'au début du mois de mai. Dès février, le Québec obtient un gain net de clarté (le matin et le soir) de 40 minutes. Au total, on gagne 1 h 20 durant le mois. Dès le 6 février, et ce, jusqu’au 5 mai, la croissance de la durée du jour augmente, alors qu’on cumulera 456 heures de lumière du jour.

Croissance de la durée du jour : 

2-Le Soleil devient notre ami

En février, l’angle d’élévation du Soleil augmente, ce qui fait en sorte que le Québec gagnera environ 65 % d’énergie de plus qu’en janvier.

En moyenne, sa présence est également plus importante en février, avec un niveau d’ensoleillement moyen de 44 %.

Le mois des amoureux cumule (en moyenne) 11 belles journées, ce qui est légèrement plus élevé qu’en janvier (10 belles journées) et décembre (9 belles journées).

EN VIDÉO : LES 5 COMMANDEMENTS DE L'HIVER :



3-On quittera le cœur de l’hiver

La Saint-Valentin est la fête des tourtereaux, mais aussi le moment où on commence à quitter le cœur de l’hiver. En théorie, le creux hivernal est la période du début janvier jusqu’à la mi-février.

Durant cet apogée, le Québec enregistre environ ses 36 jours les plus froids de l’année, et ce, même si janvier a aussi la réputation d’offrir un redoux. Par la suite, c’est-à-dire à compter du 15 février, on entre dans la phase de démolition.

Les tempêtes hivernales font toujours partie du paysage, mais la hausse progressive des températures fait en sorte que le couvert de neige perdra progressivement de son épaisseur. La force des rayons du soleil, qui commence à s’accentuer, est aussi un élément qui court-circuite la saison.

Il n’est cependant pas exceptionnel de voir des poussées de froid et des tempêtes tardives en mars. Ne soyez donc pas trop surpris si c'est le cas !

À VOIR ÉGALEMENT : 4 CHOSES À NE JAMAIS FAIRE EN HIVER :




Très mauvaise idée de redresser vos essuie-glaces
Les femmes sont-elles plus frileuses que les hommes ?
Fabriquez des sacs chauffants en un tournemain
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité