Expired Nouvelles - Octobre 2018: un des plus chauds de l'histoire... sauf au QC - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
NOAA

Octobre 2018: un des plus chauds de l'histoire... sauf au QC


Mardi 20 novembre 2018 à 16 h 30 - Octobre 2018 aura été plus chaud que la moyenne (calculée entre 1981 et 2010) dans une grande partie du monde. Il est le 4e mois d’octobre le plus chaud (après ceux de 2015, 2017 et 2016) et aussi le 4e plus chaud en Europe (après 2001, 2006 et 2000). Les grands perdants ? Le Québec, l'Ontario et les Maritimes. 


À lire également : Êtes-vous allergique au froid? Vérifiez ici.


Les températures ont été nettement supérieures à la moyenne dans l’ensemble de l’océan Arctique, ainsi que dans l’Antarctique occidental, mais aussi dans une grande partie de l’Europe. 

La tendance était similaire en Chine et dans certaines parties du nord et du sud-ouest de l’Afrique. Il faisait également relativement chaud dans le sud-est des États-Unis, le Moyen-Orient, l’Asie du Sud, la majeure partie de l’Australie et le nord de l’Amérique du Sud. 



À l’inverse, il faisait nettement plus froid que la moyenne dans le centre et l’est du Canada, dans la majeure partie du Groenland, mais aussi dans le centre des États-Unis. Une anomalie qui s’explique par plusieurs descentes d’air arctique, jusque dans les états du centre des États-Unis. Cet impact du vortex polaire vient d’un « creux » dans le courant-jet qui s’est formé au-dessus de l’Est canadien.

Même constat pour la température de l'eau de mer

La température moyenne de la surface de la mer pour le mois d’octobre était de 16,6 °C, alors que la moyenne mensuelle est de 15,8 °C, au 20e siècle - ce qui la rapproche de 2016, ce qui en fait la deuxième température mondiale la plus élevée pour un mois octobre. Les années 2014-2018 comprennent les cinq mois d’octobre les plus chauds jamais enregistrés. 

Qu'en est-il de la glace de mer ?

L’étendue moyenne de la glace de mer dans l’Arctique pour octobre était inférieure de 27,4 % par rapport à la moyenne de 1981 à 884 000 miles carrés (274 %), selon une analyse du Centre national de données sur la neige et la glace utilisant les données de la NOAA et de la NASA. L’étendue de la glace de mer était inférieure à la moyenne dans de grandes parties de l’Arctique, en particulier dans les mers de Beaufort, de Tchouktches et de Laptev. Dans l’ensemble, il s’agissait de la troisième plus petite étendue, en octobre, depuis le début des enregistrements en 1979. 

L’étendue de la banquise antarctique en octobre 2018 était de 170 000 milles carrés (2,4 %) inférieurs à la moyenne des années 1981 à 2010, soit la quatrième valeur la plus faible enregistrée pour octobre. Le 2 octobre, l’étendue de la glace de mer antarctique a atteint son maximum annuel à 7,01 millions de milles carrés. Il s’agissait du quatrième plus petit maximum d’étendue de glace de mer antarctique jamais enregistré.


Source : NOAA

À voir aussi : La couche d'ozone va se reconstruire complètement




"Dumbo" aperçu à 3000 mètres sous les mers
Voici comment préparer son auto pour l’hiver
Le vaccin de la grippe ne sera pas forcément efficace
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité