15-30 cm de neige : le Québec évite une grosse perturbation

MétéoMédiaÉquipe éditoriale
MétéoMédia

Un gros système ratera le Québec en début de semaine, mais d’autres régions n’auront pas cette chance. Prévisions.


En provenance du golfe du Mexique, un système se dirige vers nous et laisse sa marque sur son passage : suivons son évolution.

Une dépression gorgée d’eau

Les systèmes qui nous viennent du sud des États-Unis sont souvent les plus redoutables. Et pour cause, ils se nourrissent de la chaleur et de l'humidité du golfe et promettent souvent de généreuses quantités de précipitations. La dépression qui mijote en ce moment ne fait pas exception.

SYST1

Alors qu’elle remonte vers nos latitudes, déjà bien gorgée d’eau, elle longe la côte est américaine et s’intensifie au survol de l’océan. Conséquences? La dépression se creuse davantage et pourrait se renforcer en atteignant le Canada.

Une trajectoire mouvementée

Le ciel était agité en Floride hier matin. Du fait du passage de la dépression sur l'État du sud, des orages violents ont éclaté. Le contexte était également propice à la formation de tornade. Bien qu'aucune n'ait encore été enregistrée, le risque est présent.

Elle remontera sa course dans la journée de dimanche et pourrait déposer quelques précipitations sur la Nouvelle-Angleterre. Finalement, elle atteindra le Canada au cours de la journée lundi.

Les Maritimes en ligne de mire

Le Québec évite le système, mais ce ne sera pas le cas de tout le monde. La dépression longe l’océan et c’est donc tout naturellement les provinces maritimes qui pourraient se retrouver sur sa route.

Le contenu continue ci-dessous
SYST2

La Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador devraient recevoir une bonne bordée d’ici mercredi. Terre-Neuve serait la plus touchée avec près de 15 cm de neige attendus. La péninsule d'Avalon, située à l'extrémité est de la province, pourrait recevoir un mélange varié de précipitations comprenant du grésil et de la pluie verglaçante, avant de finir en neige dans la journée de mercredi. Les rafales risquent également de se lever et pourraient souffler à plus de 80 km/h. Les mélanges de précipitations et de vent pourraient donner lieu à des conditions de tempête dans ces secteurs rendant les déplacements difficiles en début de semaine.

Le système est en mouvement, donc les quantités de précipitations ainsi que sa trajectoire pourraient être amenées à changer. À surveiller.

Avec la collaboration de Catherine Aubry, météorologue

À VOIR ÉGALEMENT : Un gros système lorgne le Québec