Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Si tu étais une région du Québec, serais-tu Montréal ?

lundi, 18 mai 2020 à 08:53 - Le Québec est riche en conditions météorologiques, mais chaque région détient une particularité qui la distingue, qui lui donne une personnalité bien unique. Installez-vous confortablement, c’est l’heure de partir à la découverte de notre province ! Premier arrêt : la région métropolitaine.


Mais avant tout, une grande question mérite une réponse : si vous étiez une région du Québec, laquelle seriez-vous ? Prenez part à ce qui pour découvrir celle qui vous colle à la peau !

La grande région de Montréal

La région métropolitaine détient déjà plusieurs particularités qui la font ressortir du lot. Il s’agit, par exemple, de la plus grande ville en province en termes de population, avec plus de 1,9 million d’habitants en date de 2016. Météorologiquement parlant, ce sont les conditions estivales qui la distinguent des autres régions.

ficheclimatomtl

En effet, l’hiver est loin d’être des plus intenses en province, si on se trouve dans le secteur de Montréal. En moyenne, le mercure le plus bas se situe à -11,8 °C alors que les maximums, eux, se chiffrent à -3,3 °C. Ce n’est rien pour égayer les amoureux de l’hiver. Par contre, des maximums moyens de 25,2 °C en été réjouissent nettement les partisans de la saison chaude. D’ailleurs, c’est sous ces températures plus clémentes que tombe la majorité des précipitations de ce secteur. Sur un total de 1 000,3 mm d’eau précipitable, près de 785 mm tombent sous forme liquide.

La situation géographique de la région métropolitaine est bien particulière. En effet, l'île de Montréal vit ses saisons légèrement différemment des villes limitrophes. Par exemple, en raison de l'effet de ville et du fait que Montréal soit une île, donc entourée d'eau, les températures auront tendance à diminuer plus lentement une fois la pénombre venue. André Monette, chef météorologue à MétéoMédia, explique : « En hiver, ça fait maintenant 26 ans qu'on n'a pas atteint les -30 °C. En été, entre le solstice et la mi-août, avoir une nuit sous les 10 °C, c'est plutôt rare alors que ça survient encore si on s'éloigne de Montréal. »

Montréal, la région la plus suffocante

BadgeMontreal

Les données utilisées pour calculer les moyennes à Montréal sont prises à l’aéroport de Montréal. Toutefois, un élément important doit être pris en considération en ce qui concerne les températures estivales de la métropole : les îlots de chaleur. Selon l’Institut national de santé publique du Québec, la région métropolitaine est l’endroit qui contient le plus d’îlots de chaleur en province, comme en témoigne cette carte.

ilotschaleur Source: Gouvernement du Québec

En plus de contribuer à réchauffer l’air ambiant, ces îlots ont pour effet d’augmenter l’effet de serre et de détériorer la qualité de l’air. En plein centre-ville, la température à l’intérieur d’un de ces phénomènes peut accroître de 3 °C, alors qu’une hausse jusqu’à 2 °C peut survenir dans les quartiers urbains. Donc, même si les maximums moyens en été sont de 25,2 °C, certains secteurs de la métropole vivent des températures nettement plus élevées. C’est ce qui fait que Montréal est l’une des régions les plus chaudes en province. Toutefois, ce n’est pas elle qui est LA plus chaude du Québec. Une autre région lui vole sa palme. C’est plutôt l’humidité qui atteint des sommets dans la région de Montréal.

humidex30+

C’est avec un écart de seulement deux journées que Montréal se voit décerner la médaille de la région la plus suffocante. En effet, si l’Outaouais vit en moyenne 44 journées où les ressentis atteignent la barre des 30, Montréal en vit 46. Par contre, c’est un titre difficile à défendre si on considère les journées où l’humidité amène les températures au-delà de 35. Bien que Montréal ait été en avance par le passé, voilà que l’Outaouais pourrait bien lui voler son badge alors qu’on prévoit qu’en moyenne, entre 1991 et 2020, 19 journées d’humidité extrême seraient vécues par Montréal et l’Outaouais. L’été 2020 sera donc décisif.

humidex35+

Prochaine destination : la région de l'Outaouais !


À VOIR ÉGALEMENT : Quelle est la mélodie de l'Univers ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité