ExpiredNouvelles - Rafales de 350 km/h, murs qui tremblent : Irma frappe fort. - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
La trajectoire d'Irma détaillée.

Rafales de 350 km/h, murs qui tremblent : Irma frappe fort.


MétéoMédia

Mercredi 6 septembre 2017 à 6 h 46 - Il est désormais le deuxième ouragan le plus puissant de l’histoire. Irma se déplace, depuis mardi après-midi, avec des rafales qui dépassent 350 km/h.


À lire également : Suivez l'évolution d'Irma en direct


Seuls les vents d’Allen étaient plus puissants : parfois 305 km/h. C’était en 1980.

Depuis mardi matin, l'ouragan poursuit son chemin en catégorie 5, soit le niveau le plus élevé de l'échelle Saffir-Simpson. 

Les Petites Antilles ont commencé à être frappées de plein fouet dans la nuit de mardi à mercredi par le monstre météorologique qui a développé des rafales supérieures à 350 km/h. Des mesures de protection de la population ont été mises en place dans les îles concernées. L'oeil d'Irma a traversé Barbuda, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. C'est au sein des murs qui entourent l'oeil que les conditions sont les plus violentes.

Il devrait ensuite frôler ou toucher Porto Rico entre mercredi et jeudi, où l'on attend des vents à 120 km/h et jusqu'à 200 mm de pluie, puis continuer sa route vers la République dominicaine, Haïti, Cuba…et peut-être la Floride.

Rick Scott, le gouverneur de la Floride, a déclaré l’état d’urgence, lundi. Miami pourrait commencer en effet à être touchée par les précipitations samedi, et l’œil frôlerait ou affecterait la métropole le lendemain. Les modèles météorologiques s'entendaient mercredi matin pour dire qu'Irma frôlera la côte est de la Floride, et que la puissance maximale de l'ouragan resterait en dehors des terres. Mais les variations de trajectoire restent encore possibles durant les prochains jours.

Les modèles indiquent aussi que l’ouragan n’ira pas dans le golfe du Mexique (une bonne nouvelle pour le Texas) et ne devrait pas dépasser la Floride, mais là encore, ce n’est pas certain.

Irma pourrait quand même faire de gros dégâts s’il s’approchait trop près des côtes et s’il continuait à gagner en intensité. 

On sait déjà qu’en passant près d’une zone de forte humidité (vidéo ci-dessous), il pourrait maintenir sa catégorie 5 pendant longtemps.

Les conséquences pour les côtes dépendent notamment de l’anticyclone des Bermudes. Plus celui-ci sera près des côtes, plus l’ouragan se dirigera vers les terres. À l’inverse, plus l’anticyclone sera loin des côtes, moins Irma aura d’impact sur les populations. Le courant-jet, cette bande de vents qui marque la ligne de séparation entre les masses d'air chaud et d'air froid, jouera aussi un rôle. Il pourrait également pousser la tempête vers l’extérieur des côtes. Et notamment à l’est des Maritimes. 

Il est encore trop tôt pour dire quels impacts pourrait avoir Irma sur le Québec. 

À VOIR ÉGALEMENT : L'ouragan Matthew, de catégorie 5, avait touché Haïti et la Floride, en septembre 2016. Il avait fait pas moins de 1000 morts.

Le glissement de terrain le plus sale du monde
Trois astronautes reviennent, et avec des records
Pluie pour tout le monde. À quand le soleil ?
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité