ExpiredNouvelles - Économiser 200 000$ en renonçant à son auto: vrai ou faux? - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Économiser 200 000$ en renonçant à son auto: vrai ou faux?


Zoé Baldy
Rédactrice - MétéoMédia

Jeudi 8 novembre 2018 à 14 h 16 - À Whitehorse, au Yukon, un homme n'a plus de voiture depuis 1998. Selon lui, il aurait économisé 200 000 $. Est-ce vraiment possible ? Est-ce qu'un Montréalais ferait la même économie ? Toutes les réponses ici.


À lire également : Êtes-vous allergique au froid? Vérifiez ici.


Serait-ce aussi facile que cela ? Renoncer à son auto et faire une économie de 200 000 $ ? Nous avons fait les calculs pour vous. 

Au Québec, la voiture la plus vendue en 2018 est le Ford F-150. Si l'on prend cette voiture comme exemple (avec traction intégrale, cabine double, et un moteur V6 à 2,7 litres), celle-ci coûterait un peu plus que 49 400 $ au Québec et 51 100 $ au Yukon (taxes incluses dans les deux cas).

Depuis le début de l'année 2018, le prix de l'essence est similaire à Whitehorse et Montréal. Pour la première, en une année, on dépenserait 2 931 $ pour cette auto, et à Montréal, on parle plutôt de 2 918 $ : petite différence. Dans ce calcul, on prend en compte la consommation moyenne de cette auto, soit 12,3 litres pour 100 kilomètres en ville, et 9,3 litres pour 100 kilomètres sur route. 

Sur 20 ans, on parle donc de 58 622 $ pour l'essence à Montréal et de 58 363 $ à Whitehorse. Pour ces calculs, nous prenons en compte le prix moyen de l'essence depuis le 1er janvier 2018 à aujourd'hui, étalé sur 20 ans.

La différence est plus importante sur le prix moyen de l'assurance automobile. Au Yukon, en moyenne, on parle de 812 $ par an soit 17 052 $ sur 20 ans ; tandis qu'au Québec, le coût moyen de l'assurance est de 661 $ par an, soit 15 200 $ sur 20 ans (taxes incluses pour les deux provinces).

À cela, il faut rajouter un coût d'entretien d'environ 800 $ par an, soit 16 000 $ sur 20 ans.

Évidemment, il faut considérer que la longévité moyenne d'une automobile est de 300 000 kilomètres : à 20 000 kilomètres par an, il faudrait changer d'automobile (pour la même, pour faciliter les calculs) au bout de 15 ans. 

Par conséquent, au Yukon, si l'on décidait d'abandonner son auto demain : nous pourrions économiser environ 193 000 $ sur les vingt prochaines années. Au Québec, l'économie serait de 188 000 $. 

À noter tout de même qu'à ces calculs, il faut ajouter les coûts de l'immatriculation du véhicule, ainsi que celui du permis de conduire. Il faut également soustraire les coûts liés aux transports publics (à moins que l'on décide de tout faire à pieds). 

À voir aussi : Les autobus de la STM doivent se pousser!




La coqueluche fait son retour à l'école au Québec
Le bus du futur électrique, autonome et conçu pour la neige
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité