ExpiredNouvelles - Le Québec risque de geler en septembre - MétéoMédia

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles
L’été sera brutalement chassé du Québec et de l’Ontario durant le mois de septembre.
APERÇU SEPTEMBRE

Le Québec risque de geler en septembre

chargement de la vidéo...

Joey Olivier
Rédacteur Web - MétéoMédia

Mercredi 30 août 2017 à 8 h 32 - L’été sera brutalement chassé du Québec et de l’Ontario durant le mois de septembre, alors qu’on prévoit des températures sous les normales pour la première moitié du mois. La porte aux premiers gels hâtifs ainsi qu’aux premiers flocons sera donc ouverte.


À lire également : Fête du Travail, le long week-end en péril


1er au 8 septembre : descente d’air froid

Gardez des vêtements chauds près de vous pour commencer le mois puisque le Québec et l’Ontario subiront les impacts d’une descente d’air froid en provenance de l’Arctique. Les matins et les soirées seront frisquets.

« Les secteurs où la chute du mercure sera la plus prononcée seront ceux dans l’ouest de la province », indique Anne-Sophie Colombani, météorologue à MétéoMédia.

Ailleurs au Canada, le même creux qui apportera du froid au Québec provoquera une descente d’air chaud en Colombie-Britannique, qui se retrouvera dans une vague de chaleur avec des 30 ˚C possibles.

Du 9 au 15 septembre, ce patron de temps plus frais qu’à l’habitude restera en place. On devrait cependant assister à un certain retour vers les normales plus saisonnières. Ce changement de régime sera vraisemblablement une cassure rapide avec la période estivale.

« Effectivement, il est possible de revoir de la petite chaleur, mais pas assez intense et prolongée pour briser le moule qui s’installera », confirme Réjean Ouimet, présentateur et expert à MétéoMédia.

Gels et flocons possibles

Cette tendance vers un retour en force d’air plus froid ouvre la porte aux premiers gels et flocons de la saison. « Surtout pour les secteurs situés plus au nord de la province. Il s’agit d’une conséquence directe d’une poussée de froid précoce. Les premiers flocons sont généralement observés autour de la mi-septembre au Québec », commente Réjean Ouimet.

En moyenne, le premier gel a lieu autour du 15 septembre à Sept-Îles. Dans le sud du Québec, cette moyenne se situe entre le 8 et le 19 octobre (Gatineau, Montréal, Québec), à l’exception de Sherbrooke (21 septembre).

Le gel le plus hâtif a eu lieu le 27 août 2006 pour la région de Sept-Îles, et au début septembre pour le Saguenay.

Températures moyennes du 1er au 30 septembre :

  • Montréal : de 22 ˚C à 17 ˚C
  • Québec : de 20 ˚C à 12 ˚C
  • Val-d’Or : de 20 ˚C à 12 ˚C
  • Gaspé : de 21 ˚C à 14 ˚C


15 au 30 septembre : tendance vers le haut

Le creux à l’origine de la première chute du mercure de la saison devrait perdre en intensité durant la deuxième moitié du mois. Selon les modèles actuels, les températures seront dans les normales ou légèrement au-dessus durant cette période.

Avec le froid plus précoce, certaines régions pourraient se classer dans nos critères d’été des Indiens.

Rappelons que l'été des Indiens est une période de beau temps qui survient après le premier gel d'automne, en octobre et en novembre. Les températures doivent être nettement au-dessus des normales pendant au moins trois jours, avec moins de 5 mm de pluie par jour.

Septembre en chiffres :

  • On perd 1 h 30 de lumière durant le mois
  • Le 29 septembre 1980, il a fait -7,4 °C à Sherbrooke, ce qui en fait le record à battre
  • Le 17 septembre 1980, la ville de Val-d’Or a reçu 9,6 cm de neige
  • Le 30 septembre 1946, Montréal a reçu 6,1 cm de neige


À VOIR ÉGALEMENT : REVOYEZ LA TEMPÊTE HARVEY EN IMAGES :

La chaleur s'enfuit du Québec
Fête du Travail : le long week-end en péril
Voici 5 raisons d’aimer la rentrée scolaire
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité