ExpiredNouvelles - Crème solaire: les pires ingrédients à éviter - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
L’EWG affirme que plus de 80 % des écrans solaires ne respectent pas leurs promesses.

Crème solaire: les pires ingrédients à éviter


Joanie Chartrand
Rédactrice - MétéoMédia

Dimanche 5 juillet 2015 à 6 h 48 - On nous le répète depuis fort longtemps : il faut appliquer de la crème solaire afin de se protéger du cancer et du vieillissement prématuré de la peau. Or, des études réalisées par des chercheurs démontrent que les ingrédients contenus dans les produits solaires seraient néfastes, voire même dangereux pour notre santé. Que faire dans ce cas? La question se pose !


  À lire également: les rayons UV, l’ennemi invisible de la peau


L'importance de la crème solaire.

L'importance de la crème solaire.

Une récente étude de l’Environmental Working Group (EWG) affirme que plus de 80 % des écrans solaires ne respectent pas leur promesse et sont dangereux pour la santé. Pour arriver à cette statistique, l’organisme dédié à la protection de la santé, mais aussi de l’environnement a analysé 1700 produits disponibles aux États-Unis et au Canada. 

Certains produits ressortent comme étant plus dangereux, en raison notamment de l’utilisation de l’oxybenzone - un perturbateur endocrinien- et du retinyl palmitate - une forme de vitamine A- instable au soleil. Cependant, il faut faire des nuances selon le Dr. Ari Demirjian, dermatologue à Montréal. « On ne peut pas dire que ces produits sont toxiques, puisque Santé Canada n'a pas émis d'avis quant à un de ces ingrédients là. Toutefois, explique-t-il, ces produits (oxybenzone et rétinol de palmitate) causent des controverses et on peut facilement les éviter en choisissant des crèmes solaire qui n'en contiennent pas.»

Des compagnies proposent également des crèmes dont le facteur de protection solaire (FPS) est supérieur à 70. Or, selon l'EWG, aucune étude ne prouve qu’un FPS supérieur à 50 offre une réelle protection supplémentaire. Pire encore, cela peut augmenter le sentiment de sécurité des gens, selon le Dr Demirjian. « Un FPS plus élevé ne veut pas dire qu'on est mieux protégé explique-t-il. Un FPS de 30 suffit pour la majorité des gens. Pour les gens qui souffrent de problèmes particuliers, on peut se rendre à 50.» Un FPS supérieur à 60 peut devenir dangereux selon lui. «Les gens croient qu'ils peuvent en mettre une fois seulement et qu'ils sont protégés pour toute la journée. Or, il faut en appliquer aux deux heures, peu importe le FPS utilisé.»

Certains produits de marque Neutrogena, Banana Boat et Coppertone sont notamment visés par l'étude réalisée par l'EWG, mais la majorité des crèmes visées ne se retrouvent pas sur les tablettes au Québec.

Comment bien choisir son écran solaire

Après plusieurs études, certains ingrédients sont pointés du doigt. On les accuse notamment d’irriter la peau ou de causer des allergies, d’être possiblement responsable en ce qui concerne les dérèglements hormonaux, mais aussi d’être plutôt instable chimiquement au soleil. Voici donc une liste des ingrédients à privilégier et ceux à éviter.

Ingrédients à privilégier :

  • Parsol 1789 ou avobenzone avec Mexoryl (SX et XL) ou octocrylène
  • Tinosorb (ou bemotrizinol)
  • Oxyde de zinc
  • Dioxyde de titane
  • À privilégier également : porter un chapeau et des lunettes lors d’exposition entre 10 et 14 h. N’oubliez pas d’appliquer de la crème solaire régulièrement, et de 15 à 30 minutes avant de s’exposer. Il faut également réappliquer de la crème solaire après la baignade ou une activité intense.
  • Pour les bébés de plus de six mois et les enfants, le Dr. Ari Demirjian suggère une protection minéral (Oxyde de zinc ou dioxyde de titane)

Ingrédients à éviter : 

  • Oxybenzone 
  • Retinyl palmitate
  • Benzophénones 
  • Octyl-méthoxycinnamate (OMC)
  • Méthylbenzylidène camphre (4-MBC)
  • Benzylidène camphre (3-BC)
  • PABA (acide para-amonibenzoïque)
  • Produits parfumés
  • Les écrans solaires en aérosol (on est plus susceptible de respirer des produits chimiques qui pénètrent profondément dans les poumons)
  • Un SPF supérieur à 50

Les rayons UV, un ennemi à considérer.

Les rayons UV, un ennemi à considérer.

Une application pour téléphones intelligents

L’EWG offre une application intéressante pour téléphone intelligent : Skin Deep. Vous n’avez qu’à rentrer le code-barre du produit dans votre téléphone intelligent pour y obtenir les informations sur le produit, ainsi qu’une note sur 10. Malheureusement, tous les produits du Québec n’y sont pas répertoriés, l’organisme étant basé aux États-Unis. 

Comment agit la crème solaire ?

La crème solaire agit comme un filtre pour les rayons UV. Pour être vraiment efficace, votre choix doit s’arrêter sur une crème à large spectre, qui agit à la fois contre les rayons UVA et UVB. 

Dans chaque crème solaire, on retrouve deux filtres : les physiques et les chimiques. 

Les filtres physiques : ils protègent la peau en réfléchissant les rayons du soleil. Ce sont eux qui peuvent parfois donner une coloration blanchâtre à la peau. Avec les années, ils ont été grandement améliorés) Les filtres chimiques, quant à eux, absorbent les rayons du soleil. Attention toutefois, certains filtres n’absorbent qu’un seul type de rayon.

Source: Passeport Santé | EWG | Dr. Ari Demirjian

Entrevue: Dr. Ari Demirjian, dermatologue

Collaboration: Marco Parent et Noémie Boucher

Un bracelet contre les coups de soleil
Quel prix faut-il payer pour protéger ses yeux du soleil?
Les attaques de la chaleur sur votre corps. Les voici.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité