Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles
MÉTÉO ACTIVE

Bombe météo : ce que vous devez savoir


Joey Olivier
Rédacteur Web - MétéoMédia

Jeudi 4 janvier 2018 à 10 h 55 - Le prochain système intense qui frappera l’est du Canada, incluant une partie du Québec, sera une bombe météo. Ce terme spectaculaire respecte des critères précis. Les voici.


À lire également : Ne laissez plus le froid paralyser vos orteils ! Trucs ici.


1-Intensification très rapide

Ce système sera une dépression côtière à l’origine d’avertissements de tempête hivernale dans l’État de la Géorgie et du nord de la Floride. Par la suite, le système continuera d’évoluer dans les eaux de l’Atlantique, en remontant la côte est des États-Unis et il frappera l’est du Canada de jeudi à vendredi.

Un des critères majeurs de cette bombe est la baisse très rapide de la pression atmosphérique de cette dépression. Dans ce cas-ci, la pression centrale a diminué de 43 mbar/hPa en 24 heures, soit le double du critère minimal pour considérer le phénomène comme une bombe météo. .

Ce changement de régime rapide engendre principalement des vents violents, ainsi que des pluies abondantes ou des chutes de neige importantes.

À VOIR : UNE BOMBE MÉTÉO, ÇA MANGE QUOI EN HIVER ?:



2-Une bombe météo hivernale

Les bombes météo se développent généralement durant la saison froide, d’octobre à mars. Mais celle qui frappera sera très hivernale. L’interaction entre l’air arctique, plus présent sur le Québec, et la montée d’air doux en provenance du sud des États-Unis contribuera à l’intensité de cette bombe.

Certaines régions comme Boston, au Massachusetts, ou Bangor, dans le Maine, pourraient recevoir plus de 20 cm de neige, voire 30 cm, durant la journée de jeudi. Au Québec, la zone rouge sera assurément la Gaspésie, où il sera possible d’accumuler plus de 30 cm de neige par endroits.

Cet imposant système affectera également l’Estrie avec un potentiel de 15 cm et plus ainsi que le Bas-Saint-Laurent (potentiel de 20 cm et plus). Pour les autres villes de la province, on prévoit 10 cm et plus à Montréal, 15 cm et plus à Québec et environ 20 cm à Saguenay.



3-Des vents violents

L’autre conséquence concrète de cette bombe météo est la force des vents au cœur du système. On prévoit notamment des rafales dépassant 90 km/h dans les secteurs névralgiques (provinces maritimes et une partie de la Gaspésie). Il ne serait pas étonnant d’enregistrer des rafales dépassant 100 km/h aux îles de la Madeleine.

4-Un souvenir intense

Une des bombes météo majeures dans l’est du pays remonte à 2014. En mars, on avait enregistré plus de 40 cm de neige à Moncton et plus de 30 cm dans le secteur des îles de la Madeleine, avec des vents de 195 km/h en Nouvelle-Écosse.

À VOIR ÉGALEMENT : APRÈS LA BOMBE, LE FROID INTENSE:



5-Le froid glacial en cadeau

Une fois cette dépression intense passée, attendez-vous à ressentir une différence thermique majeure. On prévoit le retour du froid plus intense de vendredi à dimanche avec des températures ressenties sous la barre du -30 ce week-end. Décidément, l’hiver corsé continuera sur sa lancée durant la première semaine de 2018.

À VOIR : UN FROID INCROYABLE EN FLORIDE : 




Une puissante bombe météo fonce vers le Québec
Le week-end le plus froid de l’année après la bombe météo ?
Un carambolage impressionnant causé par le blizzard
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité