Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Mars ne fut (vraiment) pas de tout repos

mardi, 31 mars 2020 à 18:13 - Mars n’a pas failli à sa mission principale : être la parfaite transition entre l’hiver et le printemps. Malheureusement, ce fut un tel succès que l’on arrive en avril avec un sentiment de satisfaction mitigé... D’autant que bons nombres de records ont été battus !

Des poussées de froid « tannantes »

La séquence de temps doux se poursuit dans le sud du Québec. Avec des températures globales entre 1 à 3 °C au-dessus des normales pour la moitié ouest du Québec, mars fut le 4e mois consécutif avec des températures plus douces. À l'est, c'est une toute autre réalité puisque le mois se termine sous les normales mensuelles.

Anomalie temperature mars

C’est la 8e fois qu’une telle séquence de temps doux est observée, au cours des 25 dernières années. Dans 80 % des cas (soit 6 fois sur 8), cette séquence ne s’est pas terminée avec mars, mais s’est poursuivie en avril.

Toutefois, le sentiment d’insatisfaction est présent à cause des rechutes de températures ayant eu lieu. En effet, le Québec a connu, à quatre reprises, le retour du froid. L’est de la province fut d’ailleurs le secteur ayant connu les poussées de froid les plus fortes... Au point que les régions de l’est terminent le mois en déficit de douceur, comparativement à toutes les autres régions.

Jours avec 10°

Alors que Lac Benoît enregistrait un mercure de -41,3 °C le 16 mars, la ville de Sainte-Clotilde voyait son thermomètre afficher 19 °C le 20 mars : de quoi résumer, en quelques mots, les extrêmes de mars ; et la sensation d’un Québec scindé en deux.

Soleil, mais précipitations abondantes

Le nombre de jours avec des précipitations a été dans la normale, et le soleil s’est davantage montré : 185 heures d’ensoleillement ont été comptabilisées à Montréal, contre une normale de 162 heures.

Mais ce sont les quantités importantes de précipitations qui ont marqué les esprits puisque six systèmes majeurs ont visité le Québec, provoquant six bordées pour les régions du nord et de l’est. Habituellement, le Québec enregistre quatre bordées au mois de mars.

Nbre de bordees

Mention spéciale pour Sept-Îles, qui a été touchée par quatre de ces six bordées, enregistrant un total de neige quasi record : 132 centimètres de neige reçus. Le record date de 1955, et le total de neige reçue pour un mois de mars s’élevait à 156 centimètres.

neige (1)

Pour ces secteurs, la hauteur de la neige au sol est nettement au-dessus de la normale pour ce temps-ci de l’année : pas de printemps hâtif pour eux !

De son côté, le sud a été remarquablement arrosé par ces tempêtes printanières... À tel point que Montréal et Québec ont battu des records datant de 1948 et 1998, en enregistrant un total de 114,8 millimètres de pluie.

pluie record (1)

La Capitale-Nationale bat également des records, avec 94,3 millimètres enregistrés ce mois-ci. Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

À VOIR ÉGALEMENT : hiver chaud = été chaud ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité