Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

L'Astrologie, avec Jessie : Mercure en rétrograde... vraiment ?

vendredi, 13 août 2021 à 08:03 - Depuis quelques années, l’astrologie semble tranquillement regagner ses lettres de noblesse perdues au fil du temps. Les jeunes générations s’y intéressent davantage que leurs prédécesseuses. Pourtant, cela fait plusieurs décennies que les scientifiques ont réfuté sa crédibilité. Suivez Jessie Précieuse à travers cette série qui met de l’avant la science derrière l’astrologie.

Malgré toutes les découvertes scientifiques qui ont permis de détruire les bases et les propos véhiculés par l’astrologie, on entend toujours parler d’horoscope, de carte du ciel et de l’effet des planètes sur notre corps. La popularité de cette pseudo-science n’a jamais été aussi grande que de nos jours. En 2019, aux États-Unis, les recettes encourues par l’industrie divinatoire ont atteint 2,7 milliards de dollars canadiens. En janvier 2020, Co-Star, une application mobile de type réseautage basé sur l’astrologie, a été téléchargée par plus de 700 000 utilisateurs, deux ans seulement après sa mise en marché. Il ne suffit que d’une brève veille sur Instagram pour être témoin de la popularité des pages mettant de l’avant les signes astrologiques et l’horoscope. Contre toute attente, cette pseudo-science est de retour en force. Croire en l’astrologie n’est pas une mauvaise chose si on garde un oeil critique sur le sujet. Explorons quelques concepts populaires qui ne veulent malheureusement rien dire.

Des signes astrologiques bien peu précis

L’interprétation de la carte du ciel d’un individu est une tâche longue et complexe, qui étudie la position de chaque planète et de quelques corps célestes à sa naissance. L’idée la plus répandue est la position du Soleil. La constellation dans laquelle il se trouve à la naissance d’une personne détermine son signe astrologique. Chaque signe est associé à un élément et on lui a attribué des caractéristiques. Par exemple, vous êtes né le 10 septembre. Vous êtes donc de signe Vierge, un signe de terre. Les signes de terre sont reconnus pour être des gens cartésiens avec un tempérament plutôt froid. Donc, suivant la logique, tous les individus qui naissent sous un signe de terre présenteront ces caractéristiques ? Peut-être ! Aucune étude ne s’est penchée sur la question encore. Il est toutefois facile de réfuter ces associations : votre signe astrologique n’est pas vraiment le bon.

serpentaire

Tel qu’expliqué précédemment, le phénomène de précession des équinoxes fait en sorte qu’on ne voit pas les étoiles au même endroit que lorsque l’astrologie a été créée. Toutefois, le décalage des constellations devient plus important lorsqu’on observe le cercle zodiacal. Premièrement, il ne contient pas douze constellations, mais bien treize. En effet, entre le Scorpion et le Sagittaire se trouve la constellation du Serpentaire (Ophiucus). Personne ne sait pour quelle raison elle a été oubliée dans les écrits de Ptolémée. Qu’on le veuille ou non, le Serpentaire est présent dans ce cercle et contribue à décaler les signes astrologiques. L’autre aspect qui prouve que les dates associées aux signes astrologiques sont désuètes est la taille des constellations.

En astrologie, lorsqu’on dit que le Soleil passe dans une constellation, c’est qu’il traverse une zone dans laquelle se trouvent les étoiles correspondant à celle-ci. Les astrologues, à l’origine, ont séparé le cercle zodiacal en douze zones égales. Toutefois, dans les faits, c’est loin d’être le cas. Donc, il est faux de penser que le Soleil prend entre 29 et 31 jours à traverser chacune des constellations, comme le prétend la structure actuelle de l’astrologie. Astronomiquement, le Soleil reste sous le signe du Scorpion seulement 8 jours alors qu’il prend 44 jours à traverser celui de la Vierge, considérant l’existence du Serpentaire. Alors, en prenant en compte ces faits, votre signe astrologique est… désuet. Revenons à notre exemple de départ où vous êtes nés un 10 septembre et donc, vous devriez être Vierge. Il y a 2 000 ans, oui, le Soleil était sous le signe de la Vierge un 10 septembre. Aujourd’hui, il est plutôt dans la constellation du Lion.

ASTROLOGIE

Seulement une poignée de personnes ont toujours le signe astrologique qui correspond véritablement à la position du soleil à leur naissance. Cela veut donc dire que la majorité d’entre nous lisons un horoscope qui ne correspond pas réellement à notre signe astrologique. Seulement les astrologues modernes les plus expérimentés sont en mesure d’effectuer les calculs scientifiques nécessaires pour créer une carte du ciel qui prend en compte le décalage des constellations.


À LIRE ÉGALEMENT : L’Astrologie, avec Jessie - Pas d'astrologie sans astronomie


Mercure en rétrograde, c’est vrai ?

L’horoscope fait partie de notre quotidien depuis plusieurs décennies. C’est l’une des pratiques les plus connues et les plus suivies de l’astrologie. Toutefois, depuis quelques années, on entend souvent parler du phénomène « Mercure en rétrograde ». Cela vient du fait que, vue de la Terre, Mercure semble revenir sur ses pas trois fois par année pendant environ 24 jours. C’est ce qu’ont remarqué les astrologues de l’Antiquité. Selon une structure géocentrique, c’est comme si notre planète voisine tournait non seulement autour de la Terre, mais aussi autour d’un autre point inconnu. L’idée veut que lorsque Mercure est en rétrograde, on est bombardé par l’énergie négative de cette planète. Ce serait donc la raison de bien des malheurs, imprévus et mauvaises surprises. Mercure en rétrograde serait la cause de grandes remises en question ou de blocages psychologiques.

mercure retrograde Le fait que Mercure revienne sur ses pas est une illusion. Ce mouvement est basé sur un système solaire géocentrique.

Plusieurs planètes empruntent une trajectoire qui donne l’impression qu’elles rétrogradent. On retient le mouvement de Mercure comme le plus populaire puisque selon les croyances, ce serait la planète la plus influente sur l’humain lors de sa phase rétrograde. Aujourd’hui, on sait qu’un tel mouvement n’existe pas vraiment, il s’agit seulement d’une perception à partir de la Terre. Dans le firmament, Mercure, comme notre planète bleue, tourne autour du Soleil, tout simplement. Bien entendu, il arrive par moment que la Terre et Mercure se rapprochent l’une de l’autre… sans n’avoir aucune incidence sur le corps humain ou sur le futur de notre civilisation.

L’astrologie, une science qui n’est plus

Alors, en 2 000 ans, les découvertes scientifiques, majoritairement les avancées astronomiques et spatiales, ont permis aux chercheurs d’établir que l’astrologie n’a aucune base rationnelle, ni de modèle théorique qui solidifierait son statut de science. Malgré ce que prétendent les astrologues modernes, aucune étude tangible ou expérimentation quelconque ne démontre un effet des astres sur le corps humain. Aujourd’hui, l’astrologie n’est qu’une « pseudo-science », une « science divinatoire », qui permet de donner des pistes de réponse à des questions qui n’en ont toujours pas...


À VOIR ÉGALEMENT : Fierté 2021 : Quand Alex devient Jessie

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité