Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le Groenland perd 11 milliards de tonnes de glace en une journée

samedi, 3 août 2019 à 09:00 - Le Groenland pourrait enregistrer sa pire fonte des glaces depuis les années 1950. Le coupable : la vague de chaleur monstre, qui a sévi en Europe pendant de longs jours.


Le Groenland a perdu 11 milliards de tonnes de glace... en une journée, selon CNN. Cela correspond à 4,4 millions de piscines olympiques.

Cette fonte a été causée par la vague de chaleur ayant sévi en Europe au début du mois de juillet.

Comme les glaciers de cette région sont déjà mis à mal par la hausse globale des températures, cette soudaine chaleur n'aide pas.

Le coupable : la canicule européenne

En effet, une vague de chaleur considérable en provenance de l'Afrique s'est invitée dans cette région du monde. Paris a même enregistré un record absolu de 42.6 °C, du jamais-vu depuis 1632, soit depuis que les données météorologiques sont compilées, selon l'Organisation météorologique mondiale. Après avoir fait suer de nombreux pays de l'ouest du continent, cette canicule a migré vers le nord. Au tour de la Norvège, de la Suède et de la Finlande de connaître des températures exceptionnelles. Dans certaines parties de la Scandinavie, les températures ont même dépassé les 34 °C.

Le prochain arrêt de cette masse d'air chaud et humide a été le Groenland.Le mercure est monté grimpé à plus de 20°C par endroits. Ces températures hors de l’ordinaire donneraient un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler un été normal en 2050, si la tendance actuelle se maintient.

Rappelons qu'une situation semblable s'est déjà produite en 2012, année au cours de laquelle la couverture de glace a atteint son niveau le plus bas. La NASA avait noté une fonte rapide et généralisée sur l'ensemble du Groenland. Le 8 juillet 2012, l'île avait perdu près de 40 % de sa couverture de glace. Quatre jours plus tard, la fonte frôlait les 97 %...

24 stations automatisées, mesurant régulièrement le niveau des glaces, sont installées un peu partout sur l’île. Plus de la moitié de ces même stations ont déjà enregistré des températures au-delà des 0 °C, ce qui est déjà exceptionnel.

Celle qui se trouve près de la capitale du Groenland, Nuuk, a mesuré que l’équivalent de 2,54 mètres d’eau supplémentaires se sont retrouvés dans la mer Arctique en date du 31 juillet. Cette marque dépasse légèrement le précédent record de 2012 (qui se chiffrait alors à 2,52 mètres).

groenland 2

2019 pourrait être pire que 2012

Cette année pourrait bien être pire que 2012. Moins de neige est tombée au cours de l’hiver sur le Groenland : le tapis neigeux est donc moins épais qu’à l’habitude.

groelang 5

De plus, la fonte des glaces a débuté près d’un mois trop tôt, par rapport à la normale.

L’absorption de la chaleur est également favorisée par la présence de poussières et de cendres sur les glaciers, qui les rendent plus foncés. Le même scénario avait d’ailleurs été observé en 2012 ; des feux de forêt faisaient alors rage en Russie.

Et si tous les glaciers du Groenland fondaient ?

Si une telle situation se concrétise, cela pourrait avoir de graves conséquences un peu partout sur le globe. Il est actuellement estimé que si toute la glace recouvrant l’île nordique fondait, le niveau des eaux global augmenterait de près de sept mètres. Cela aurait donc des impacts marqués sur de nombreuses villes côtières, comme New-York, en plus de mettre en danger nombre de communautés locales.

groenland 6

Le Groenland n’est d’ailleurs pas le seul à être touché par cette fonte : tout l’Arctique est aux prises avec une perte des glaces comme il ne s’en est jamais vu.


À VOIR ÉGALEMENT : Des feux dans le cercle arctique

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité