Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Historique : deux tempêtes tropicales dans le Nord et le Sud

mercredi, 22 mai 2019 à 17:08 - Pour la première fois de l'histoire moderne, deux tempêtes nommées se sont développées simultanément dans l'Atlantique Nord (Andréa) et dans l'Atlantique Sud (Jaguar), lundi. Un fait très improbable, alors que le duo se montre sans danger.

Andréa avait ouvert le bal annuel de la saison redoutée des ouragans dans l'Atlantique Nord en atteignant une puissance suffisante (vents soutenus d'au moins 65 km/h) pour devenir une tempête nommée. Il s'agit d'une tempête dite subtropicale, c'est-à-dire qu'elle est composée d'une rotation de masses d'air chaud et froid. Ce bassin océanique voit en moyenne douze de ces tempêtes se former.

theo1

Beaucoup plus au sud, au large du Brésil, un système équivalent, nommé Jaguar par le service météorologique brésilien, s'est développé dans le même temps. Sous l'équateur, il est beaucoup plus rare d'observer des tempêtes de ce type (une par an en moyenne). En effet, « la présence permanente d’un fort cisaillement des vents (différence de la vitesse ou de la direction des vents) et l’absence d’une zone de convergence intertropicale (ZCIT) empêchent généralement la formation de ces systèmes », explique Anne-Sophie Colombani, vidéaste-météorologue à MétéoMédia. Pourtant, il s'agit déjà de la seconde tempête nommée dans cette région du monde en 2019, après l'ouragan Iba en mars dernier.

Andréa s’est formée lundi 20 mai et a eu une courte durée de vie puisqu’elle s'est déjà dissipée mercredi en fusionnant avec un front froid. Elle n’est pas un danger pour les terres habitées.

ouragan 2

Depuis 1960, Andréa est la 14e tempête tropicale ou subtropicale à se former avant la date officielle de la saison des ouragans qui est le 1er juin. Alors qu’en moyenne, une saison sur quatre voit un début hâtif, depuis 2015, l’Atlantique a enregistré cinq années consécutives où ses premières tempêtes se sont formées prématurément. Ceci constitue un record puisque l’ancien était de quatre années consécutives de 1951 à 1954.

ouragan 3

Parmi elles, Alex, en 2016, a été la tempête tropicale la plus hâtive depuis 1978. Elle est devenue ouragan le 14 janvier, soit le deuxième ouragan le plus hâtif depuis que l'on enregistre les données.

alex tmo 2016014 lrg

  • Source : Alex - NASA*

ouragan 1

À VOIR ÉGALEMENT : La Floride vole la chaleur au Québec

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité