ExpiredNouvelles - Voici pourquoi vous ne DEVRIEZ PAS tuer ce mille-pattes - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC
MES ENDROITS:

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Voici pourquoi vous ne DEVRIEZ PAS tuer ce mille-pattes


Mercredi 16 mai 2018 à 16 h 50 - De tous les insectes qui envahissent les maisons québécoises, beaucoup d’entre nous trouvent que le mille-pattes de maison — aussi appelé la scutigère véloce — est l’un des plus effrayants.


À lire également : Ces chenilles vont infester vos maisons et vos jardins


On pense que cette espèce a été introduite en Amérique du Nord via le Mexique il y a maintenant plusieurs décennies. 

Cette espèce est plus petite que la majorité des mille-pattes. Elle possède une trentaine de pattes qu’elle peut détacher si l’une d’elles reste coincée ou en cas de danger. 

Malgré son air terrifiant, la scutigère est considérée comme inoffensive. Une de ses morsures, cependant, piquera de manière semblable à celle d’une abeille. 

Scutigere.jpg

Les mille-pattes de maison aiment les espaces humides et sombres comme les salles de bains et les sous-sols. 

Si vous en voyez un, retenez votre premier instinct d’en faire une crêpe avec votre soulier : car les mille-pattes adorent manger les fourmis, les araignées, les cafards ou encore les punaises de lit. 

Ainsi, si vous voyez un mille-pattes dans votre maison, mais que vous ne voyez aucune autre espèce d’insectes, il y a de fortes chances qu’il ait efficacement endossé son rôle d’exterminateur ! Cependant, si vous considérez toujours ces mille-pattes comme des indésirables dans votre maison, ils peuvent être facilement ramassés et remis dehors pour qu’ils puissent continuer leur travail. 

Si vous voulez les empêcher de rentrer chez vous : 

  1. Séchez les zones humides de votre maison; 

  2. Éliminez les grandes populations d’insectes d’intérieur (fourmis et autres…);

  3. Scellez les fissures dans les murs de votre maison;

  4. Et rappelez-vous : ils ont plus peur de vous que vous d’eux. Si vous décidez de les laisser rester chez vous, ils feront de leur mieux pour rester à l’abri des regards.


À voir également : Ces fourmis... sont explosives





Les papillons monarques ont commencé leur migration
Vers une année noire pour les apiculteurs ?
Ces chenilles toxiques envahissent une capitale
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité