Expired Nouvelles - Vents froids : attention aux brûlures ! Détails ici. - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Vents froids : attention aux brûlures ! Détails ici.


Mercredi 9 janvier 2019 à 10 h 39 - L'hiver, on connaît les risques liés aux chutes de neige, à la pluie verglaçante et au froid. Mais il existe également des risques liés aux vents froids : les engelures ! Cette sensation de brûlure peut se montrer très dangereuse. Tous les détails ici.


À lire également : Comment survivre après une chute dans l'eau gelée ?


Durant l'hiver, il n'est pas rare d'avoir une sensation de brûlure, similaire à celle d'un coup de soleil, après avoir exposé sa peau à l'air libre plusieurs minutes. Plus l'exposition est longue, plus les risques d'engelure augmentent. 

Le risque d'engelure varie selon la température ressentie, en prenant en compte le refroidissement éolien. « Les deux facteurs qui entrent en jeu, c'est la température durant les journées très froides ou le temps d'exposition », indique Dr. Ari Demirjian, dermatologue à la Clinique de dermatologie privée de Montréal.

Pour l'expert-météorologue Réjean Ouimet, « à -28 °C, les gelures deviennent possibles, et cela arrive 30 à 60 fois chaque hiver », avant d'expliquer qu'à partir de -40 °C, «les engelures sont possibles en moins de 10 minutes et cela arrive cinq à dix fois en hiver ».

CONSÉQUENCES DRAMATIQUES

Si la peau a été exposée trop longtemps à des vents glacés, il y a des risques de perte de peau ou d'amputation, ainsi que d'hypersensibilité au froid pour les années à suivre. Les extrémités sont les parties du corps les plus touchés, comme les doigts, les orteils, le nez et les oreilles. 

« C'est important de réchauffer rapidement et complètement, et de s'assure de ne pas réexposer au froid les zones touchées, sinon les dommages seront amplifiés », nous explique Dr. Demirjian. 

PRÉVENIR LES RISQUES

Si l'on pratique des sports de glisse, mieux vaut s'équiper pour ne pas prendre de risques inutiles : « on commence avec une couche très près du corps, pour que la chaleur et l'humidité puissent entrer dans le chandail et être évacuées, plutôt que de les garder contre le corps », explique Samuel Cartier, gérant boutique à Ski Saint-Bruno, qui a déjà vu des personnes venir à la location, pour aller skier pour la première fois, habillées en jeans.

Il est important de préférer les matières synthétiques au coton puisque celles-ci gardent moins l'humidité. Également, ne pas oublier de se couvrir la tête et le cou puisque qu'il s'agit des sources « numéro 1 de perte de chaleur », termine M. Cartier.

À VOIR ÉGALEMENT : Ce sauvetage en hélico est époustouflant!




Maladie de Lyme : cet hiver, attention aux infections
La facture d'électricité de ce bâtiment est de... 0 $
Quatre mètres de neige depuis le début de l'année !
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité