ExpiredNouvelles - Une rivière disparue en seulement quelques jours - MétéoMédia

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles

Une rivière disparue en seulement quelques jours

La rivière Slims où s'écoulait autrefois les eaux du glacier Kaskawulsh s'est complètement asséchée. Courtoisie : Dan Shugar / Université de Washington Tacoma

La rivière Slims où s'écoulait autrefois les eaux du glacier Kaskawulsh s'est complètement asséchée. Courtoisie : Dan Shugar / Université de Washington Tacoma


Sabrina Giacomini
Rédactrice - MétéoMédia

Mardi 18 avril 2017 à 9 h 28 - La capture d’une rivière, vous connaissez ? Il ne s’agit pas ici de tenter de kidnapper un cours d’eau, mais plutôt d’un acte de piratage tout à fait naturel. Ce rare phénomène qui se produit habituellement sur une longue période de temps s’est produit à la vitesse grand V au Canada.


À lire également : Des icebergs menacent à Terre-Neuve, avec trop d'avance


Si vous êtes familier avec la rivière Slims au Yukon, votre prochaine visite pourrait vous réserver une surprise : la rivière a disparu. C’est le constat qu’a fait une équipe de chercheurs américains en mai 2016. Lorsqu’ils se sont présentés afin de poursuivre leur recherche de la rivière en question, la voie autrefois navigable était maintenant presque complètement asséchée.

Dans les faits, elle a plutôt été redirigée de façon entièrement naturelle et a grossi les flots de la rivière Alsek qui lui était parallèle. En effet, la rivière Alsek, qui était par le passé de la même grosseur que la rivière Slims, est désormais de 60 à 70 fois plus volumineuse. Le flot qui s’écoulait autrefois vers le nord, vers l’Alaska et le détroit de Béring, s’est aussi inversé et à pris le chemin le plus court vers l’océan Pacifique par le sud.

Ce qui est d’autant plus particulier avec cet incident est le court laps de temps durant lequel il s’est produit. L’érosion est habituellement à l’origine du détournement d’une rivière, un processus lent et graduel qui s’étend généralement sur plusieurs années. Dans le cas de la Slims, seuls trois jours auront été nécessaires pour que son flot se combine à celui de l’Alsek.

Le phénomène serait dû au glacier Kaskawulsh qui alimentait les deux rivières dont le recul a créé un nouveau canal qui alimente directement l’Alsek et a donc tout à coup cessé d’alimenter la Slims. La vaste rivière qui atteignait une largeur de 150 mètres à son plus vaste s’est maintenant transformée en une plaine asséchée, ce qui a provoqué un changement de paysage dramatique dans la région. L’incident illustre bien aussi l’impact des changements climatiques.

Sources : The Guardian | The Weather Network

Le salage des routes menace les lacs
Le Sri Lanka ressuscite ses mangroves
Sauver le monarque une mauvaise herbe à la fois
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité