Expired Nouvelles - Un hiver pas si idéal pour les snowbirds. Détails ici. - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
APERÇU DE L'HIVER

Un hiver pas si idéal pour les snowbirds. Détails ici.


Mercredi 28 novembre 2018 à 10 h 26 - Hiver et tropiques sont deux mots qui ne vont vraiment pas ensemble. Ce n'est pas un hasard on retrouve traditionnellement dans ces régions un bon nombre de Québécois, prêts à faire disparaître la saison froide. Si vous en êtes, voici ce qui vous attend.


À lire également : Cet hiver, nous allons boire plus d'alcool. Voyez pourquoi.


Qu'on se le dise tout de suite, l'hiver dans les destinations tropicales préférées des Québécois (Floride et Cuba) ne sera pas marqué par la chaleur étouffante. Ces trois prochains mois, la tendance est en effet aux températures sous les normales sur une zone s'étirant de la Géorgie aux Carolines, jusqu'à la Floride. Le courant-jet devrait se positionner de telle manière qu'il donnera l'occasion à de l'air plus frais que d'habitude, provenant du nord, de s'infiltrer dans les latitudes basses de l'hémisphère Nord. Bien sûr, il ne fera pas froid non plus, les températures moyennes se situent autour de 24 °C à Miami; 26 °C à La Havane. Très agréable, lorsqu'on les compare avec celles de l'hiver québécois...



Du côté des précipitations, celles-ci devraient être supérieures aux normales dans le sud-est des États-Unis et dans les Bahamas. Il faut encore une fois regarder vers le courant-jet pour expliquer cette prévision : celui-ci sera placé de telle manière qu'il fera plonger ces secteurs dans un corridor actif. Concrètement, les dépressions orageuses y seront catalysées. Encore une fois, il y a matière à relativiser leur importance. Nous sommes dans la saison sèche dans les tropiques, jusqu'en avril : typiquement, il tombe 50 mm de pluie par mois en moyenne à Miami; 60 mm par mois à La Havane, et presque rien sur la côte ouest du Mexique (Acapulco). Des précipitations supérieures à l'accoutumée ne gâcheront pas votre séjour !



El Niño joue son rôle

Un autre facteur influent sur ces précipitations supérieures aux normales est l'apparition d'une anomalie des températures dans la zone centrale de l'océan Pacifique, un phénomène couramment appelé El Niño. Lorsque c'est le cas, les hivers tendent à être plus froids dans la moitié est des États-Unis. Au-delà de ça, une autre superficie d'eau océanique est anormalement chaude, du côté de la côte de la Colombie-Britannique. Surnommé « Blob », il a tendance à engendrer une crête atmosphérique sur le nord-ouest de l'Amérique du Nord, synonyme de températures clémentes, et un creux à l'est du continent, qui se traduit par du froid. C'est ce même creux qui est susceptible de s'étirer jusqu'à La Floride.

À VOIR ÉGALEMENT : Comment se sont formés ces superbes nuages dans Charlevoix ?




El Niño sera l'enfant terrible de notre hiver. Aperçu ici.
La douceur, on va en rêver longtemps…Aperçu ici.
Novembre glacial = décembre polaire? Réponse ici.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité