Expired Nouvelles - Une tendance lourde vient de s’installer pour de bon - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

ANALYSE

Une tendance lourde vient de s’installer pour de bon


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Mercredi 20 juin 2018 à 9 h 35 - Le mois de juin a connu un départ mitigé, mais la chaleur a finalement rattrapé le temps perdu, à l’exception de l’est du Québec. Selon nos projections, le sud du Québec terminera le mois avec des températures au-dessus des moyennes. Cette tendance lourde qui vient de s'installer risque de donner le ton au reste de l'été. Voyez pourquoi. 


À lire également : Si juin est chaud, le reste de l'été sera...


Commençons par la première partie du mois. La séquence la plus fraiche dans le sud de la province a été du 4 au 10 juin (jusqu’à 6 ˚C sous la moyenne lors des journées les plus fraiches), avec du temps nettement plus frais qu’à l’habitude. Par la suite, le mercure a réussi à se tailler une place plus stable. 

« On doit aussi souligner le fait que les derniers week-ends ont été beaux. Ceci augmente également notre perception d’un beau début d’été », spécifie André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.

ecart_temp.jpg 

Les 10 premiers jours du mois ont été frais.

joey_ecart_2.jpg 

La chaleur s'est installée durablement après le 10 juin dans le sud du Québec.

La Tendance pour les 14 prochains jours viendra confirmer cette installation puisqu’on prévoit davantage un régime de beau temps malgré le passage de quelques dépressions.




Au chapitre des précipitations, elles sont relativement dans les normales jusqu’à maintenant, de Montréal à Québec, mais la pluie a été surtout concentrée lors des orages ou d’une journée. La majorité des secteurs n’ont donc pas été gênés par la pluie durant une très longue période.

« On a deux fois plus de belles journées actuellement qu’en juin 2017. Et on risque d’adorer la suite puisque les poussées de fraicheur seront isolées et plus rares », indique Réjean Ouimet, expert à MétéoMédia.

temperature.jpg 

Bon départ, bon été?

Selon les statistiques, un beau mois de juin est une excellente nouvelle pour le reste de l’été. Pourquoi? Notre équipe a analysé les performances des 20 dernières années pour en avoir le cœur net.

Depuis 1995, lorsque la chaleur s’est installée hâtivement (fin mai, début juin), trois étés sur quatre se sont avérés beaux. Ce n’est pas vraiment notre cas cette année. C’est surtout ce chiffre qui est intéressant : lorsque le mois est plus chaud que la moyenne, l’été est chaud deux années sur trois.

C’est une bonne probabilité pour la suite des choses! L’exception, l’est du Québec Malheureusement, l’installation de la chaleur est plus difficile dans l’est de la province.

« À Gaspé, l’été se fait attendre avec un net déficit par rapport à la moyenne de température (jusqu’à 3 ˚C). Ironie du sort, en 2017, les mêmes régions étaient sous l’influence d’un début d’été plus chaud. Il a fait 2 ˚C plus chaud que durant un mois de juin normal à Gaspé en 2017.

À VOIR ÉGALEMENT : LES ORAGES FRAPPENT AU QUÉBEC (EN IMAGES) :





Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité