Expired Nouvelles - Trois ans pour sauver le climat - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
Des experts l'ont confirmé, nous n'avons plus que trois ans pour réduire les gaz à effet de serre pour éviter le plafond critique du réchauffement de 2 °C.

Trois ans pour sauver le climat


Théodore Doucet
Rédacteur - MétéoMédia

Jeudi 29 juin 2017 à 20 h 16 - Les émissions de gaz à effet de serre doivent commencer à être réduites d'ici trois ans, sous peine de rendre impossible le maintien du réchauffement de la planète sous la limite des 2 °C fixée par les Accords de Paris, d'après un groupe d'experts.


À lire également : Une étude sur le climat bloquée par… le climat


Cela ressemble à l'appel de la dernière chance. Des dizaines de personnalités s'adressent dans un article aux dirigeants du G20 avec un message clair : agissez maintenant pour le climat, il ne reste que « trois ans pour le préserver ».

Après avoir crû pendant des décennies, les émissions mondiales de CO2, liées pour l'essentiel à la combustion d'énergie fossile (pétrole, gaz, charbon), se sont stabilisées depuis deux ans, à environ 41 milliards de tonnes par an.

Course contre la pollution atmosphérique

Désormais, il est nécessaire de faire pencher la courbe vers le bas. « Nous avons pratiquement épuisé notre budget de carbone, ce que l’on peut rejeter dans l’atmosphère en contenant la hausse de la température terrestre nettement sous la barre des + 2°C », rappelle Thomas Stocker, de l’Université de Berne, qui a codirigé le groupe de travail sur la science du climat au GIEC (WG I), de 2008 à 2015, et qui cosigne l’appel.

« Il y a plus de dix ans que nous martelons que 2020 est un point de non-retour pour le climat, renchérit le climatologue Stefan Rahmstorf, du Potsdam Institute, lui aussi cosignataire de l’appel. Si la courbe des émissions de gaz à effet de serre n’est pas inversée d’ici à trois ans, il sera pratiquement impossible de tenir les objectifs de l’Accord de Paris. »

Pour y parvenir, le groupe d'experts propose une feuille de route résumée en six points clés : développer massivement les énergies renouvelables et interdire la construction de centrales à charbon d’ici à trois ans, repenser le bâtiment et les infrastructures pour fortement réduire leur impact climatique, développer massivement les véhicules électriques et les transports collectifs, engager la reforestation et encourager les conversions de terres pour piéger le carbone de l’atmosphère; diviser par deux les rejets industriels; et enfin réorienter les investissements vers l’action climatique.

Sources : La Presse | RTS | La lettre (en anglais)

À VOIR AUSSI : Le réseau électrique en pleine forme au Québec

Mai 2017 : deuxième mois de mai le plus chaud de l’histoire
Moins d’épisodes de grêle, mais des grêlons plus gros
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité