Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles
Les violents orages qui ont frappé le Québec dimanche ont généré trois tornades et une microrafale, d'après le dernier bilan d'Environnement Canada publié mardi après-midi. Du jamais vu depuis 2014.

Trois tornades confirmées au Québec

chargement de la vidéo...

Trouver votre prévision

    Mardi 20 juin 2017 à 19 h 20 - Les violents orages qui ont frappé le Québec dimanche ont généré trois tornades et une microrafale, d'après le dernier bilan d'Environnement Canada publié mardi après-midi. Du jamais vu depuis 2014.


    À lire également : En images : orages et tornades au Québec


    Mise à jour mardi à 18 h 30 : Les secteurs d'Hébertville, au sud-est du lac Saint-Jean, et de Sainte-Anne-du-lac, au nord du mont Laurier, ont été touchés chacun par une tornade de puissance EF-2 sur l'échelle de Fujita améliorée, statue un dernier bilan d'Environnement Canada livré mardi à 17 heures. D'après les dégâts relevés dans ces deux endroits, les vents ont été estimés à environ 180 km/h, voire 200 km/h à Sainte-Anne-du-Lac, où la tornade aurait dessiné une trajectoire sur 4,5 kilomètres de long (entre 3,5 et 10 km pour celle constatée à Hébertville).

    La troisième tornade est apparue, toujours dimanche, à 20 km au sud de L'Étape, dans la réserve faunique des Laurentides. La force de ce phénomène reste « indéterminée ». En effet, aucun dégât n'y a été constaté, ce qui rend« impossible de déterminer la force des vents associés à la tornade », selon les mots du ministère. C'est une analyse radar et un signalement d'observateur, photo et vidéo à l'appui, qui ont permis de déterminer l'événement.

    Enfin, une microrafale a été constatée au lac des Cornes, dans la municipalité de Chute-Saint-Philippe, encore une fois dans les Laurentides. Cette violente rafale descendante qui s'est écrasée en surface a été estimée entre 140 et 160 km/h. « C'est la première fois depuis 2014 qu'autant de tornades se produisent le même jour sur le territoire québécois », a relevé Réjean Ouimet, expert météorologue à MétéoMédia.

    Rappelons qu'en moyenne, la province subit cinq tornades par an.

    Mise à jour lundi à 13 h 00 : Première « demi confirmation » d'Environnement Canada pour une tornade à Hébertville et au Mont Lac-Vert. « Tout nous indique que les vents qui ont causé les dommages sont dus à une tornade. Nous devrons analyser les images et les dommages pour en estimer la force des vents. Pour ce qui est des vents à Sainte-Anne-du-Lac, une équipe d'Environnement Canada est déployée sur le terrain aujourd'hui pour en faire l'analyse des dommages. »

    Mise à jour dimanche à 20 h 00 : Premier bilan


    Mise à jour 19 h 00 : Le risque d'orages violents est encore bien là, certaines cellules en rotation et possiblement dangereuses continuent d'arriver au Québec depuis les États-Unis.

    Par ailleurs, on rapporte deux blessés à Sainte-Anne-du-Lac dans les Hautes-Laurentides. Leur maison s'est fait souffler par les vents violents.

    La maison en question. Crédit : Mātt Duffy Pîchē

    Mise à jour 18 h 00 : Des cellules en rotation sont toujours à surveiller dans les régions de Québec jusqu'au Saguenay-Lac-Saint-Jean ainsi que Mont-Laurier et au nord de cette zone.

    Mise à jour 17 h 15 : De nombreuses vidéos nous parviennent illustrant de possibles tornades. Sachez qu'on ne pourra pas les confirmer avant qu'Environnement Canada ne le fasse. Mais vous pouvez juger par vous-même :

    Mise à jour 17 h 05 : L'alerte à la tornade est levée pour l'instant. On continue de surveiller deux cellules potentiellement dangereuses qui se déplacent d'ouest en est à travers le Québec.

    Mise à jour des avertissements et des alertes à 16 h 45 :

    Mise à jour 16 h 10 : La cellule problématique au sud de Shawinigan se dirige vers Saint-Luc. Par ailleurs, de gros dégâts ont été observés à Sainte-Anne-du-Lac avec des vents allant à 100 km/h.

    Mise à jour 16 h 00 : Deux cellules en rotation se sont déplacées de l'Ontario au Québec et se dirigent vers Fort-Coulonge.

    Mise à jour 15 h 15 : La cellule dangereuse est aux portes de Saint-Édouard-de-Maskinongé et se dirige vers Sainte-Angèle-de-Prémont et Sainte-Ursule. Elle apporte déjà de la grêle d'au moins 4 centimètres de large et est accompagnée de rafales à plus de 90 km/h. Une autre cellule en rotation potentiellement dangereuse arrive à l'est de Saint-Sauveur.

    Mise à jour 14 h 45 : Alerte de tornade au nord de Joliette. La cellule que l'on surveille se déplace vers Saint-Gabriel.

    Les orages violents sont entrés au Québec dimanche midi par Gatineau et se déplaceront vers le nord-est en passant par les Laurentides, Montréal et Québec.

    Des tornades seront possibles tout au long de la trajectoire du système, car toutes les conditions sont propices à leur formation : 

    1. Le soulèvement de l'air : lorsque l'air froid (du front froid à l'avant du nuage) soulève l'air chaud de la zone affectée (parce que l'air chaud est plus léger que l'air froid). Ainsi, plus l'air chaud monte (se soulève) plus il transforme son humidité en pluie.

    2. Le cisaillement des vents : Lorsqu'il y a une différence de direction des vents en surface et en altitude. Autrement dit, un orage continue d'être alimenté (en humidité, énergie...) si les vents au sol n'ont pas le même angle que les vents dans le nuage.

    3. La rotation des nuages : ce phénomène s'observe au radar, mais aussi parfois à l'oeil nu.

    Dans la nuit de dimanche à lundi, seuls l'Outaouais et une partie du Témiscamingue seront épargnés.

    Lundi c’est l’est de la Province, de l’Estrie (surtout le matin) à Gaspé, qui sera affecté par ce système.

    En cas de tornade, ou si une alerte de tornade a été émise dans votre secteur, nous vous recommandons de prendre les mesures suivantes : restez à l'intérieur, dans la pièce au niveau le plus bas, loin des fenêtres et des murs extérieurs, comme dans un sous-sol, une salle de bain, une cage d'escalier ou une garde-robe intérieure. 

    Si vous vous trouvez dans un véhicule, une maison mobile, une tente, une remorque ou tout autre abri temporaire, réfugiez-vous dans un bâtiment solide si vous le pouvez. En dernier ressort, couchez-vous sur le sol dans un endroit bas et protégez votre tête des objets projetés.

    À voir aussi : Québec : une supercellule aurait pu aboutir à une tornade

    Laisser un Commentaire

    Que pensez-vous de cette question? Participez à la conversation.
    Default saved
    Close

    Chercher un endroit

    Close

    Connexion

    S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité