Expired Nouvelles - Tornade ou microrafale : savoir lire dans les dégâts - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Reportage de Mireille Roberge, journaliste à MétéoMédia.

Tornade ou microrafale : savoir lire dans les dégâts


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Jeudi 23 juin 2016 à 10 h 30 - Environnement Canada est la seule autorité qui peut confirmer ou non qu’il s’agit d’une tornade et en déterminer son intensité. Les météorologues peuvent également identifier une microrafale en analysant la disposition et l’orientation des dégâts.


À lire également : Voici 5 mots pour déchiffrer une carte météo


Par exemple, le 2 juin 2016, à Maniwaki, les spécialistes ont reçu des images (photos et vidéos) montrant clairement une rotation. À partir de ces informations et des témoignages recueillis, Environnement Canada peut en déterminer la force.

« On utilise ici la liste des indicateurs de dommage de l’échelle de Fujita améliorée. Est-ce qu’il y a eu des témoins? Est-ce qu’il y a des dommages? De quelles façons les dommages sont-ils organisés? Est-ce que c’est sur une grande étendue? », ajoute Mme Giguère.

Cette tornade de force EF0 a été la première répertoriée de la saison. Dans certains cas, les météorologues se déplaceront sur les lieux s’ils sont accessibles. Ils considèrent également l’ampleur des dommages.

« Alors pour mesurer la distance, on se place sur notre débris et on mesure! », ajoute Marie-Eve Giguère. Une fois les informations confirmées, Environnement Canada envoie un bulletin à MétéoMédia.

La tornade : la rotation

Durant une tornade, on voit un nuage qui semble former un entonnoir pour ensuite toucher le sol. On doit cette forme au cisaillement du vent qui provoque un mouvement de rotation autour d’un axe horizontal. Donc, suivant cette logique, les dégâts seront généralement disposés dans différentes directions ou en respectant une forme cyclonique. Par exemple, si elle survient dans un secteur boisé, les arbres seront déracinés et alignés en rond ou dans plusieurs directions.

EN VIDÉO : VOYEZ COMMENT SE FORME UNE TORNADE :

Microrafale : un mur de vent

Dans le cas de la microrafale, il s’agit d’une descente d’air provenant du nuage d’orage causant des vents violents (à plus de 90 km/h) une fois arrivée au sol. Ces fortes rafales soufflent dans la même direction engendrant des dégâts en ligne droite.

En d’autres mots, c’est comme si un mur de vent frappait le sol de plein fouet. Les dégâts seront donc alignés dans la même direction, soit celle imposée par la puissante rafale.

Avec la collaboration de Mireille Roberge, journaliste, et Marie-Josée Grégoire, chef météorologue à MétéoMédia.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité