Expired Nouvelles - Si vous rêvez d’un été idéal, ne lisez pas ceci! - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

TOP PIRES ÉTÉ QUÉBEC

Si vous rêvez d’un été idéal, ne lisez pas ceci!


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Vendredi 25 mai 2018 à 7 h 38 - La période estivale est primordiale surtout pour les vacances de milliers de Québécois. La météo n’a cependant pas toujours été du côté des vacanciers. Voici notre palmarès des pires étés.


Ne manquez pas la diffusion de l’Aperçu de l’été le 28 mai, dès 6h, ainsi que l’Aperçu décortiqué à 18h.


2008 et 1982 : douche froide estivale

Lors de l’été 2008, les attentes des Québécois étaient très élevées puisque la province avait connu un hiver historiquement neigeux. Malheureusement, l’été a été surtout frais avec beaucoup de pluie. À Montréal, on a enregistré 46 jours avec de la pluie et les vacances de la construction ont été les pires des dix dernières années. Un été à oublier dans la métropole.

Pire encore, l’été de 1982. Il a fait vraiment chaud pendant seulement 25 journées (normale de 38 jours) et avec 44 jours de pluie.

LES PIRES ÉTÉS DU QUÉBEC-1.jpg

Deux étés de misère à Québec

En 1992, les vacanciers n’avaient pas le cœur à la fête, alors que les températures n’ont jamais atteint la barre des 30 ˚C une seule fois ! La situation était encore plus pénible à Québec. Un été épouvantable dans la Vieille Capitale : 48 jours de pluie durant l’été, 1,6 ˚C sous les normales durant trois mois et seulement 19 jours où la baignade était une option réaliste ! 

On doit également souligner celui de 2009 dans la Vieille Capitale. Il a fait chaud durant 30 jours (ce qui est dans la normale des choses), mais ce sont surtout les 40 jours de pluie qui ont anéanti le plaisir estival.

« On s’en souvient aussi parce qu’il y a eu seulement quatre belles fins de semaine, et de la pluie pratiquement durant toutes les vacances de la construction », souligne Réjean Ouimet, expert à MétéoMédia.

LES PIRES ÉTÉS DU QUÉBEC-2.jpg

L’été du déluge à Saguenay

L’été de 1996 est le plus dramatique du Saguenay-Lac-Saint-Jean puisque la région a vécu le pire déluge de son histoire. C’est évidemment en raison des 279 mm d’eau tombés en seulement 48 heures. Mais c’est aussi l’un des pires qui a eu lieu dans l’est du Québec.

1972 : plus de 400 mm de pluie

L’été de 1972 arrive en première position de notre classement, avec un total de 417 mm de pluie, soit près de 150 mm de plus qu’un été normal. Cette année-là, le nombre d’heures d’ensoleillement a été historiquement bas.

Mauvais départ du millénaire

L’été de 2000 a également mal commencé le nouveau millénaire. Malgré un peu de chaleur à la mi-juin, le patron de fraicheur et les systèmes dépressionnaires ont jeté une douche froide sur les vacanciers. On a enregistré des températures de 1 ˚C sous la moyenne, avec seulement deux journées de 30 ˚C et 46 jours de pluie.

À VOIR ÉGALEMENT : NOS ÉTÉS DANS UNE MAUVAISE PASSE ? :




Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité