Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles
Val d'or a connu son premier gel avec 27 jours de retard par rapport à la moyenne.
RECORDS QUÉBEC

L’automne ne tourne pas rond. En voici la preuve.

chargement de la vidéo...

Joey Olivier
Rédacteur Web - MétéoMédia

Mercredi 11 octobre 2017 à 10 h 22 - La douceur, qui perturbe le cours normal de l’automne jusqu’à maintenant, a repoussé un record datant de 2001 dans le secteur de Val-d’Or, alors qu’on a enregistré le gel le plus tardif le 10 octobre dernier.


À lire également : Une autre vague de chaleur à venir au Québec


Le précédent record remontait au 7 octobre 2001. Cette nouvelle marque vient confirmer l’impact de la chaleur inhabituelle qui altère le climat québécois depuis le début de l’automne.

Par exemple, en moyenne, la ville de Val-d’Or aurait dû connaître son premier gel autour du 13 septembre. En date du 11 octobre, les régions de Sherbrooke (30 septembre), Sept-Îles (29 septembre) et Gaspé (30 septembre) étaient les seules où le mercure a atteint le point de congélation. Le 12 ocotbre, Saguenay et Québec ont rejoint le groupe. 

Les autres secteurs comme Rimouski, Montréal et Gatineau sont toujours en attente. Rappelons que la moyenne du premier gel à Montréal et Québec se situe entre le 10 et le 12 octobre.

Val-d'Or a battu un record vieux de 2001.

Val-d'Or a battu un record vieux de 2001.

Plusieurs régions n'ont pas encore connu un premier gel cet automne.

Plusieurs régions n'ont pas encore connu un premier gel cet automne.

Encore loin des autres records

Il faudra que cette tendance au temps exceptionnellement doux perdure sur une longue période pour faire tomber les autres records de gel tardif. Montréal détient le record québécois à ce chapitre, enregistré le 5 novembre 1998.

Ailleurs au Québec, le gel le plus tardif à Gatineau remonte au 27 octobre 2011, tandis que celui de la Capitale-Nationale est le 21 octobre.

Les autres records de gel tardif ne sont pas encore sur le point d'être battus.

Les autres records de gel tardif ne sont pas encore sur le point d'être battus.

Un automne anormalement chaud

La chaleur est définitivement la vedette climatique du Québec depuis le début de la saison. En septembre, le nombre de jours où les températures ont atteint ou dépassé la barre des 20 ˚C a explosé.

De Gatineau à Québec, on a enregistré au moins 20 jours. À Québec, c’est deux fois plus que durant un mois de septembre normal! Le scénario a été similaire durant les dix premiers jours d’octobre.

Par exemple, à Gaspé, il a fait au moins 20 ˚C à quatre reprises du 1er au 11 octobre. En temps normal, la température maximale atteint cette barre à seulement une occasion.

La majorité des villes du Québec se retrouvent avec une chaleur inhabituelle depuis le début de septembre.

La majorité des villes du Québec se retrouvent avec une chaleur inhabituelle depuis le début de septembre.

Cette anomalie de chaleur est généralisée sur l’ensemble des régions situées dans l’est de l’Amérique du Nord.

Cette anomalie de chaleur est généralisée sur l’ensemble des régions situées dans l’est de l’Amérique du Nord.

À VOIR ÉGALEMENT : VERS UNE NOUVELLE VAGUE DE CHALEUR EN OCTOBRE :

Ophelia pourrait toucher l'Irlande
Chaleur exceptionnelle à venir au Québec. Voyez quand.
L’automne est l’ennemi des abris d’auto. Voyez pourquoi.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité