Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Près du quart des Canadiens vont déprimer cet hiver


Rosalie Dion
Rédactrice - MétéoMédia

Lundi 3 décembre 2018 à 11 h 54 - Saviez-vous que 18 % des Canadiens sont touchés par la dépression saisonnière, également appelée trouble affectif saisonnier (TAS) ? Débutant généralement en automne, les symptômes apparaissent lorsque la lumière est moins abondante.


À lire également : Le retour des ressentis glaciaux, c'est pour bientôt !


À l’arrivée de l’hiver, vous manquez d’énergie, perdez l’appétit et votre humeur est instable ? Vous n’êtes malheureusement pas seul. Si 18 % des Canadiens en sont touchés, c’est majoritairement les femmes qui en souffrent (80 %) ; les enfants et les adolescents sont rarement concernés. Plus on s’éloigne de l’équateur, plus il y a de gens atteints, car le nombre d’heures d’ensoleillement fluctue davantage au cours de l’année. En Alaska, par exemple, le trouble est beaucoup plus présent (9 % de la population), puisque le soleil ne se lève parfois pas pendant 1 mois !

Causes dominantes 

La sérotonine, neurotransmetteur du cerveau responsable de nous maintenir en éveil et de moduler l’humeur, est en diminution lorsque la lumière et le soleil se font plus timides. Elle joue un rôle crucial dans l’organisme, bien qu’elle n’y soit présente qu’à 1 % : c’est elle qui est responsable du bonheur. L’horloge biologique est également déréglée puisque les journées sont plus courtes, perturbant ainsi le cycle circadien. Finalement, la mélatonine, hormone naturelle qui influe sur l’humeur et les habitudes de sommeil, est également en baisse significative.

Comment lutter contre le TAS ? 

La méthode la plus connue est la luminothérapie, qui remplace la lumière naturelle manquante par une lumière artificielle. La lumière produite équivaut à un matin ensoleillé de printemps, une saison qui semble si lointaine alors que la neige et les températures froides ne font que commencer. C’est également une bonne idée de cesser l’utilisation d’un téléphone cellulaire au moins une heure avant le coucher, puisque sa luminosité affecte le taux de mélatonine dans le corps. Certains proposent même des consultations avec un psychologue ou la prise de médicaments dans les cas plus graves, qui touchent 3 % des Canadiens. Pour améliorer les quantités de dopamine dans le corps, vous pouvez pratiquer un sport et consommer des aliments riches en tryptophanes tels que le tofu et le chocolat noir.

Vous aimerez également : De multiples spectacles dans le ciel cet hiver !




Si l’hiver est comme en 2002-2003, voyez ce qui vous attend
Novembre le confirme : on s’est fait voler l’automne
Ouragans 2018 : voyez 3 leçons à tirer de la saison.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité