ExpiredNouvelles - Vieux poêles à bois bannis à Montréal - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Vieux poêles à bois bannis à Montréal


Lundi 1 octobre 2018 à 14 h 21 - Le chauffage au bois fait partie du paysage montréalais depuis ses premiers jours. Mais face à sa forte pollution et au développement de nouveaux moyens de passer l'hiver au chaud, la Ville de Montréal interdit dès ce 1er octobre l'utilisation des poêles à bois dans ses 19 arrondissements. Avec certaines exceptions.


À lire également : Aperçu dans le ciel québecois : quelle est cette étrangeté ?


Pourquoi cette interdiction ?

La combustion du bois de chauffage représente 40 % des émissions totales de particules fines à Montréal. C'est la deuxième source de ce type de pollution localement, juste derrière le transport (45 %). Les particules fines sont capables de pénétrer les poumons en profondeur et causer ou empirer de graves problèmes respiratoires (asthme, toux, bronchite chronique, maladies cardiovasculaires, cancer du poumon). La concentration en particules fines dans l'air s'élève lors des épisodes de smog hivernal.

Tout contrevenant s'expose dorénavant à une amende comprise entre 100 et 500 $, et jusqu'à 2 000 $ pour les récidivistes.

En parallèle, la Ville exige que tout possésseur de foyer à bois l'enregistre auprès de ses services.

Quels appareils sont concernés ?

Le nouveau règlement municipal vise les appareils combustibles solides qui émettent plus de 2,5 grammes de particules fines par heure. Tous les nouveaux foyers à bois sur le marché respectent cette norme via la certification EPA : celle-ci diminue les émissions polluantes de 90 % par rapport 

à un appareil conventionnel

S'il vaudrait mieux changer votre vieux poêle à bois, ce dernier pourrait toutefois encore servir, en toute légalité lorsque vous subissez une panne électrique de plus de trois heures.

« Tout le monde doit faire un effort pour améliorer la qualité de l’air, a expliqué à MétéoMédia Philippe Sabourin, porte-parole administratif de la Ville de Montréal. On demande aux citoyens, et c’est une exigence d’enregistrer leur foyer avec la Ville de Montréal. Autre obligation, on ne bannit pas les foyers au bois, ce qu’on demande, c’est qu’ils respectent les nouveaux standards. »

Source : Québec.ca | Ville de Montréal

À VOIR ÉGALEMENT : Étrangeté circulaire dans le ciel québecois




Un fromage d'orignal... à 1400 $ !
L'été des Indiens pourrait nous glisser entre les doigts!
Aperçu dans le ciel québecois : quelle est cette étrangeté ?
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité