Expired Nouvelles - Action de grâce : le meilleur comme le pire - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Réjean Ouimet nous parle des fêtes de l'Action de grâce les plus marquantes.

Action de grâce : le meilleur comme le pire


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Dimanche 11 octobre 2015 à 19 h 15 - Les longs week-ends de l’Action de grâce comportent souvent un lot de surprises météo. Voici quelques moments mémorables.

1-Un long week-end dans le frigo en 1993

Le Québec a passé la fin de semaine du 9 au 11 octobre 1993 dans un climat à saveur hivernale. Les températures ont à peine dépassé la barre des 4 °C en après-midi, pour ensuite plonger jusqu’à -5 °C durant  la nuit. Cette même année, la ville de Val-d’Or avait eu droit à une tempête hâtive record de 16 cm. C’est aussi quelques semaines plus tard qu’une bordée hâtive était tombée sur le Québec au lendemain de l’Halloween.

2-Action de grâce chaleureusement historique de 2011

En 2011, l’été s’est invité lors du long week-end de l’Action de grâce, alors que plus de 50 records sont battus durant un été des Indiens. Il a fait 26,5 °C à Val-d’Or, alors que l’ancien record de 23,9 °C remontait à 1970. Du côté de Gatineau et Saguenay, les températures ont dépassé 25 °C, fracassant ainsi des marques établies en 2004. Les villes de Québec, Sept-Îles, Rimouski et Gaspé ont également battu des records.

3-Festival des parapluies en 1995

Une douche froide s’abattait sur la province du 7 au 9 octobre 1995, puisque les restes de l’ouragan Opal causent des pluies abondantes. On a enregistré jusqu’à 100 mm d’eau à Montréal en début de week-end, qui sera marqué par la forte présence de nuages par la suite.

4- Les pelles de l’Action de grâce

En 1979, c’est Noël avant le temps, alors qu’il tombe près de 7 cm à Montréal.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité