Expired Nouvelles - Ouragans : une saison record sans trop de ravages - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Explications de Réjean Ouimet.

Ouragans : une saison record sans trop de ravages


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Vendredi 6 novembre 2015 à 12 h 03 - On a enregistré 23 ouragans de catégorie 4 et 5 dans l’hémisphère Nord, mais le pire a été évité dans les circonstances en raison des trajectoires. Il s’agit d’un record. L’ancienne marque remontait à 1997 et 2005, où 18 ouragans de même intensité avaient été enregistrés. Heureusement, les trajectoires de ces mégas tempêtes ont « épargné » les populations à plusieurs occasions.

« On peut dire : « ouf! » dans bien des cas puisque la quantité de dégâts et le nombre de morts auraient pu se compter en dizaines de milliers si quelques-uns de ces ouragans avaient terminé leur course sur des zones plus populeuses », commente Réjean Ouimet, présentateur et spécialiste à MétéoMédia.

Les cyclones de catégorie 5 ont été Atsani, Dolphin, Maysak, Noul, Patricia et Soudelor. L’ouragan Patricia a été le plus intense jamais observé (vents soutenus de 325 km/h), mais il a surtout retenu l’attention pour le peu de dégâts qu’il a causés lors de son passage sur le Mexique.

Les médias et les autorités étaient sur un pied d’alerte à l’approche de cette tempête historique.

« Il était très intense, mais son rayon de dévastation était seulement de 150 km. De plus, il a frappé une zone peu populeuse du Mexique (il a évité Puerto Vallarta, 250 000 habitants). Un typhon semblable a déjà fait 6000 morts aux Philippines », ajoute Réjean Ouimet.

Les cyclones de catégorie 4 ont été Andres, Blanca, Champi, Chan-Hom, Chapala, Dolores, Goni, Hilda, Ignacio, Joaquin, Kilo, Koppu, Mujigae, Nangka and Olaf.

Notons que Joaquin est le seul de cette ampleur à avoir eu lieu dans l’océan Atlantique, où la saison a été légèrement sous les normales avec 10 systèmes nommés.

Aucun n’a touché terre et n’a provoqué de dégâts importants. L’état de la Floride n’a pas été frappé par un ouragan depuis 10 ans.

Il s’agit d’une tendance depuis 2005, alors que la grande majorité des systèmes tropicaux dans l’Atlantique bifurquent vers le nord-est et affecte moins les régions côtières.

« On explique cette situation par la présence d’un anticyclone dans les Bermudes et un creux souvent présent le long de la côte est des États-Unis. Ceci fait en sorte que les systèmes suivent une trajectoire au large des côtes », ajoute le spécialiste.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité