Expired Nouvelles - Gordon pourrait-il devenir un ouragan avant de frapper ? - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

PRÉVISION OURAGANS

Gordon pourrait-il devenir un ouragan avant de frapper ?


Mardi 4 septembre 2018 à 8 h 18 - Florence et Gordon, les 6e et 7e tempêtes de 2018 dans l'Atlantique continuent leur course. L'une menace, l'autre attaque.


À lire également : Un bel été au Québec, mais la fin sera rapide


Mise à jour mardi matin



La tempête tropicale Gordon commence à s’éloigner de la Floride et se dirige vers l’ouest-nord-ouest, dans le golfe du Mexique et vers les états côtiers. Les impacts sur les états les plus touchés (Mississippi, Alabama, Louisiane) pourront être importants : on attend plus de 200 mm de pluie localement, des vents dépassant les 100 km/h, des inondations causées par les hautes vagues, l’onde de tempête… 



Le puissant système, qui se déplace à 28 km/h, se déplace sur une eau chaude entre 30 °C dans le golfe et 28 °C près des côtes et pourrait donc continuer de prendre de la puissance. La possibilité qu’il devienne un ouragan avant de toucher terre n’est pas exclue. 

Des impacts au Québec ? Si impacts il y a, ils seront minimes (vent et pluie non violents) et se produiront en début de semaine prochaine. 

Qu’est devenue la tempête Florence ? Deux modèles météo sur trois pensent que Florence continuera sa course dans l’Atlantique nord-ouest et mourra dans les eaux plus froides de l’Est canadien et pourrait apporter un peu de pluie sur les provinces maritimes. 

Un modèle néanmoins, le modèle canadien, prévoit que Florence se rapproche des côtes américaines et affecte les Carolines en milieu de semaine prochaine.




Mises à jour lundi : Gordon est directement passé d’onde de tempête à tempête tropicale sans passer par la case dépression tropicale. Ce développement rapide s’explique, entre autres, par la température élevée des eaux caraïbéennes : 30 °C. Une eau si chaude sert de « carburant » au système et lui procure de l’humidité et de la puissance. 



L’incertitude persiste sur si Gordon se changera, ou non, en ouragan. 

Présentement, le cisaillement vertical (direction et vitesse) des vents est élevé, ce qui ralentit sa formation. Mais aussi, Gordon se déplace trop rapidement (25 km/h) pour prendre beaucoup de puissance. Jusqu’à 200 mm pourraient tomber localement sur les états limitrophes du golfe du Mexique.  



Pendant ce temps, Florence se déplace vers l’ouest-nord-ouest à partir des îles du Cap Vert, dans l’Atlantique, et devrait s’intensifier. Elle devrait devenir une forte tempête tropicale au cours des prochains jours. La plupart des modèles météo prévoient que ce système finira par se déplacer vers le nord-ouest, dans l’océan Atlantique central, au courant de la semaine prochaine, sans poser de menace pour d’autres zones terrestres. 


L’activité tropicale de 2018 sera-t-elle à la hauteur de sa réputation dans l’Atlantique ?

Dans une mise à jour diffusée le 31 mai, les scientifiques du Colorado, reconnus parmi les meilleurs pour prévoir ce phénomène avec l’Agence américaine d’étude océanique et atmosphérique, prévoient un total de quatorze tempêtes nommées en 2018, soit deux de plus que la moyenne de 1981 à 2010.

Les experts ont revu légèrement à la baisse leur prévision préliminaire diffusée en avril. La raison principale en est la température de l’eau de l’Atlantique qui s'est refroidie davantage que la normale actuellement dans les régions tropicales.

Les spécialistes prévoient un total de six ouragans, dont au moins deux ouragans majeurs (catégorie 3 et plus) cette saison, ce qui est fidèle à la moyenne.


À VOIR ÉGALEMENT : ALBERTO, UNE TEMPËTE RARE :




Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité