Expired Nouvelles - L’été 2016 dans le Top 10 des plus chauds - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Voyez pourquoi l'été a été exceptionnel dans plusieurs régions du Québec.

L’été 2016 dans le Top 10 des plus chauds


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Vendredi 9 septembre 2016 à 9 h 13 - Il a fait chaud au Québec dans la majorité des villes de la province, et ce, même si la chaleur a été inégale de mois en mois. Montréal a connu son 5e été le plus chaud, Sherbrooke son 4e, tandis que celui de Val-d’Or, Saguenay et Gaspé se classe dans le Top 10.


Ne manquez pas notre Aperçu de l’automne le 12 septembre, à 21 h, sur les ondes de MétéoMédia ainsi que sur le Web. Joignez-vous à la conversation avec nos experts, dès 21 h 05, sur Facebook.


Ce qui a forgé le profil de la période estivale dans le sud de la province est surtout l’abondance de journées chaudes sur une base régulière.

À Montréal, de juin à août, on a enregistré 69 jours où les températures ont atteint ou dépassé 25 °C. « C’est exceptionnel! En août, la métropole a seulement connu deux jours sous la barre des 25 °C », commente André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.

Le scénario prédit dans le cadre de l’Aperçu de l’été s’est donc concrétisé. Les météorologues, qui avaient prédit l’un des étés les plus chauds des trois dernières années, ont donc vu juste.

« Il n’avait pas fait aussi chaud durant la période estivale depuis 2012 dans la majorité des secteurs. Le départ a été décevant dans le centre et l’est du Québec, mais on a assisté à un spectaculaire rattrapage par la suite, avec un pic en août qui aura été le plus beau mois de l’été un peu partout », confirme Réjean Ouimet, présentateur et spécialiste à MétéoMédia.

L’histoire météo de l’été n’a pas été celle des longs épisodes de pluie. En juin et en juillet, ce sont surtout les orages qui ont déferlé sur de nombreuses villes.

On a dénombré plus de 22 jours avec des orages au Québec, ce qui est nettement plus qu’en temps normal (moyenne de 17 jours par été à Montréal).

En rappel : bilan de juin| bilan de juillet| bilan d’août

Aperçus : bonne moyenne au bâton

Les aperçus saisonniers sont des analyses complexes qui dressent une tendance pour les saisons. Depuis l’été 2015, les aperçus des spécialistes de MétéoMédia se sont réalisés quatre fois sur cinq.

« Ils ont été assez juste à l’exception de celui du printemps 2016 », mentionne Réjean Ouimet.

En fait, au printemps dernier, on prévoyait une chaleur rapide en mars et avril, mais le retour plus tardif du vortex polaire avait notamment fait mentir les pronostics.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité