Expired Nouvelles - Étude effrayante sur les séismes en 2018 - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Une étude américaine établit un lien entre la variation de la vitesse de rotation de la Terre et le nombre de tremblements de terre importants.

Étude effrayante sur les séismes en 2018


MétéoMédia
La rédaction

Lundi 20 novembre 2017 à 16 h 48 - L'an prochain, la Terre connaîtra sa vitesse de rotation sur elle-même la plus lente sur une période de cinq ans. Ce changement de rythme infime pourrait causer un stress cyclique sur les plaques tectoniques, d'après une récente étude.


À lire également : Une intrigante boule de feu dans le ciel


De temps à autre, la rotation de la Terre ralentit de quelques millisecondes par jour. Ceci est sans conséquence pour notre vie de tous les jours, et ne cause qu'un léger désagrément aux personnes dont le travail consiste à mesurer la rotation de la Terre avec une grande précision.

Mais cela peut être sur le point de changer, si l'hypothèse énoncée par deux géologues s'avère exacte. Dans une étude publiée dans Geophysical Research Letters plus tôt cette année, Roger Bilham de l'Université du Colorado et Rebecca Bendick de l'Université du Montana prédisent qu'en raison du ralentissement de la Terre, le monde connaîtra une hausse significative du nombre de grands tremblements de terre en 2018.

Revoyez les images du terrible séisme au Mexique en septembre dernier :

30 % de séismes importants en plus tous les 32 ans

Pour faire cette prédiction, Bilham et Bendick ont étudié chaque séisme depuis 1900 qui ont atteint ou dépassé la magnitude 7. Ils ont constaté qu'environ tous les 32 ans, le nombre de ces grands séismes autour de l'équateur augmentait jusqu'à 30 %. Le seul facteur qui est fortement corrélé est un léger ralentissement de la rotation de la Terre dans une période de cinq ans avant l'augmentation des séismes. Or, la Terre ralentit depuis quatre ans.

Ralentissement inégal et stress tectonique

« Bien sûr, cela semble un peu fou », a déclaré Bendick à Science. Mais à y réfléchir un peu, cela peut ne pas sembler si étrange. La rotation de la Terre est connue pour traverser des périodes régulières de plusieurs décennies durant lesquelles elle ralentit et accélère. Même les changements saisonniers, comme un fort El Niño, peuvent affecter la rotation de la planète. La cause de ce phénomène n'est pas entièrement claire, bien qu'un décalage entre la rotation de la couche interne fondue et le manteau externe solide de la planète semble probable.

Comme toutes les parties de la Terre ne ralentissent pas au même rythme, la déformation et le stress tectonique s'accumulent avec le temps, puis se manifestent sur la croûte terrestre sous forme de tremblements de terre.

Sources : Science | The Guardian

À VOIR ÉGALEMENT : le sol respire pendant un tremblement de terre

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité