Expired Nouvelles - Les rayons UV, l’ennemi invisible de la peau - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
Explications de Noémie Boucher.

Les rayons UV, l’ennemi invisible de la peau


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Lundi 15 juin 2015 à 15 h 26 - L’effet de ces rayons est souvent sournois et plusieurs personnes se retrouvent avec une brûlure, communément appelée « coup de soleil ».

Trois risques causés par les rayons UV

-Coups de soleil (brûlure de la peau)

-Vieillissement prématuré de la peau

-Cancer de la peau

Premièrement, les risques varient en fonction du temps d'exposition. Donc, lorsqu’on prévoit passer une longue période en plein air, mieux vaut alors se protéger même si l'indice UV est modéré. Certaines personnes ont également une peau plus sensible aux coups de soleil, et devraient prendre davantage de précautions.

À plus long terme, la surexposition aux rayons UV représente un risque supplémentaire pour la santé, notamment le cancer de la peau et le vieillissement prématuré de la peau ainsi que l’affaiblissement du système immunitaire.

Il existe trois types de rayons, soit les UVC, les UVB et les UVA. Environ 90 % des rayons UVA qui nous atteignent.

Des nuages trompeurs

On croit souvent à tort que les nuages nous protègent complètement du soleil. En fait, les nuages peuvent parfois bloquer une partie des rayons.

Par exemple, des nuages épais et denses les bloqueront presque tous, mais des nuages minces et légers les laisseront passer.

Selon Santé Canada, jusqu'à 80 % des rayons solaires peuvent traverser les nuages légers, la brume et le brouillard. La peau peut donc brûler même si on ne voit pas le soleil.

L’indice UV comme référence

Un des outils utiles pour vous aider à mesurer l’impact des rayons est l'indice UV, qui permet d'évaluer l'intensité des rayons UV et de déterminer les mesures de protection adéquates.

Un indice de 0 à 2 est considéré comme bas. Une protection minimale est donc suffisante si on passe moins d'une heure à l'extérieur.

Un indice de 3 à 5 (modéré) signifie qu'il est préférable de porter un chapeau et des lunettes de soleil, de même qu'appliquer un écran solaire si on prévoit passer plus de 30 minutes dehors.

Un indice de 6 à 7 est considéré comme élevé. Une protection (lunettes, chapeau, écran solaire) est alors requise. On recommande également de réduire le temps d'exposition au soleil entre 11 h et 16 h, moment où le soleil est le plus fort, et de rechercher l'ombre. Même chose dans le cas d'un indice de 8 à 10 (très élevé). 

Les indices supérieurs à 11 sont très rares au Canada. Dans un tel cas, la peau non protégée peut brûler en quelques minutes d'exposition.

Source : Santé Canada

Les rayons UV peuvent causer des brûlures à différents niveaux.

5 astuces pour préparer son chien à l’été
Les trois couleurs du printemps
La peau, spécialiste de l’adaptation au froid
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité