ExpiredNouvelles - Les événements extrêmes confirment les impacts des changements climatiques - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
L’année 2013 est déjà la septième année la plus chaude depuis 1850.

Les événements extrêmes confirment les impacts des changements climatiques


Trouver votre prévision
    Joey Olivier
    Chef contenu éditorial - MétéoMédia

    Jeudi 14 novembre 2013 à 9 h 51 -

    Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM), l’année 2013 est la septième année la plus chaude depuis 1850, année où les données climatologiques ont commencé à être relevées, et le typhon historique qui a dévasté les Philippines confirme une augmentation du niveau des mers, observé en mars. 

    Ce rapport rendu public mercredi a été fait au moment où se déroule la 19e conférence mondiale sur le changement climatique, qui a lieu à Varsovie. 

    En moyenne, la température aurait monté d’un demi-degré, seulement en 2013, par rapport à la moyenne globale

    Les régions où les températures ont été particulièrement plus élevées sont l'Australie, le nord de l'Amérique du Nord, le nord-est de l'Amérique du Sud, l'Afrique du Nord et une grande partie de l'Eurasie.

    « On ne peut pas directement relier l’intensité des cyclones aux changements climatiques. Mais on sait qu’on peut relier ces changements à la hausse du niveau de la mer. La hausse est stable à 3 mm par an. Ça ne semble pas beaucoup, mais c’est deux fois plus que la hausse normale du vingtième siècle », explique Patrick de Bellefeuille, présentateur à MétéoMédia. 

    Le réchauffement des eaux et la diminution du couvert de glace à l’échelle planétaire risquent donc de donner lieu à des phénomènes plus extrêmes au cours des prochaines années

    Dans son rapport, l’OMM identifie également l’augmentation du niveau de gaz à effet de serre dans l’atmosphère comme une assurance que le climat va continuer de se réchauffer.  

    Les précipitations ont également eu tendance à se polariser au cours des neuf premiers mois de 2013 dans certaines régions.

    « L’Amérique et l’Afrique ont été en manque de précipitations, sauf au Colorado où il y a eu des inondations, tandis que l’Europe et l’Asie, au contraire, ont eu un surplus de précipitations », conclut Patrick de Bellefeuille. 

    L’humain en cause dans les changements climatiques
    De la neige tombe dans l’une des régions les plus désertiques du monde
    Default saved
    Close

    Chercher un endroit

    Close

    Connexion

    S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité