Expired Nouvelles - Le Québec est-il condamné à un printemps médiocre? - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

ANALYSE PRINTEMPS

Le Québec est-il condamné à un printemps médiocre?


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Mercredi 21 mars 2018 à 11 h 42 - Est-ce qu’un début de printemps hivernal donne inévitablement le ton pour le reste de la saison ? Notre équipe a tenté de répondre à cette question. Depuis la mi-mars, le printemps ressemble davantage à une fin d’hiver qui s’éternise.


À lire également : À quand les premiers 10 degrés?


Notre expert Réjean Ouimet a comparé certains cas. Par exemple, sur 10 débuts d’équinoxe froid au Québec, les printemps ont été plus frais que la moyenne pour six d’entre eux.

La corrélation entre un début froid et un printemps frais s’appliquera de mars à mai. « Lorsque le printemps s’amorce en fraîcheur, comme on a connu cette année (depuis le 15 mars), avec du froid et de la neige au sol, les températures ont tendance à se maintenir globalement sous les normales saisonnières et c’est ce qu’on devrait connaître cette année », confirme-t-il.

Equinoxe Ne Fait Pas Le Printemps

Il faut dire cependant que la première moitié de mars a été très douce. C’est surtout depuis le 15 mars que l’hiver est de retour dans le paysage. Comme c’est souvent le cas en météo, les règles absolues sont rares. Il est possible que la chaleur rattrape un début printanier difficile.

Par exemple, en 2001, il est tombé de la neige autour de l’équinoxe (22 mars), à Montréal, mais le printemps n’a pas été si désastreux.

En 2010, le début avait été très doux (ouverture de certaines terrasses à l’équinoxe) et il s’était maintenu dans la douceur sur une période de trois mois.

EXPLICATIONS: LES SAISONS SONT DÉCALÉES AU QUÉBEC :



En 2015, on est passé d’un mois de mars glacial à l’été au mois de mai. En mars, les températures ont chuté 16 jours sous les valeurs saisonnières. La journée la plus froide a été enregistrée le 22 mars, avec un maximum de -9 °C à Montréal.

La tendance a basculé complètement en mai, avec trois poussées de chaleur durant ce mois qui a été plus chaud de 3 °C par rapport à la normale (presque un record).

Le mois de mars et le mois de mai ont été séparés par 21 degrés ! C’est le double d’un printemps habituel.

Quelques faits sur le printemps :

  • Dans la région de Gatineau, la journée la plus chaude a été le 26 mai 2010 (35,8 °C).
  • En moyenne, on enregistre les premiers 20 °C de l’année entre la mi-avril et la première semaine de mai selon les régions au Québec.
  • En moyenne, la fin de la neige au sol depuis 2000 se situe autour du 23 mars à Montréal et du 11 avril à Québec. 
  • Quant aux derniers gels, ils sont très probables à la fin avril et en mai dans le sud du Québec.

À VOIR ÉGALEMENT : LA DÉNEIGEUSE LA PLUS STUPIDE AU MONDE :




Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité