ExpiredNouvelles - Le Québec encore très loin d’enlever sa tuque - MétéoMédia

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles
Les Québécois devront patienter encore longtemps avant de pouvoir compter sur une douceur durable digne d’un élan printanier.
TENDANCE 30 JOURS

Le Québec encore très loin d’enlever sa tuque

chargement de la vidéo...

Trouver votre prévision
    Joey Olivier
    Rédacteur Web - MétéoMédia

    Vendredi 10 mars 2017 à 14 h 14 - Les Québécois devront patienter encore longtemps avant de pouvoir compter sur une douceur durable digne d’un élan printanier. Selon la Tendance 30 jours, on pourrait même terminer le mois de mars avec des températures sous les normales, ce qui serait une première depuis onze mois. Au mieux, on peut espérer une première semaine d’avril plus saisonnière.


    À lire également : Un autre week-end glacial au Québec


    Commençons par le pire, soit la séquence de froid du 10 au 14 mars (ce week-end). « Les températures seront jusqu’à 20 °C sous les normales. C’est majeur comme poussée d’air arctique », commente André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.

    Ce froid restera en place la semaine prochaine, et ce, même si le mercure remontera lentement vers la normale. Dans les faits, les températures maximales ne devraient pas dépasser la barre du point de congélation jusqu’aux alentours du 17 mars. Par la suite, le patron météo montre un timide retour du temps plus doux durant quelques jours (du 20 au 23 mars), pour ensuite revenir à la baisse.

    À plus long terme, on prévoit des températures plus saisonnières durant la première semaine d’avril, mais aucune vague de temps doux ne figure sur le radar. Et ce n’est pas un poisson d’avril!

    Moyennes de température du 1er au 31 mars

    • Montréal : de -1 °C à 6 °C
    • Québec : de -3 °C à 4 °C
    • Gaspé : de -2 °C à 3 °C
    • Saguenay : de -5 °C à 4 °C


    Un mois sous la normale?

    Ce retour en force du froid hivernal pourrait inverser une tendance lourde qui perdure depuis onze mois. Le dernier mois où les températures ont été sous les normales remonte à avril 2016, et ce, pour la grande majorité des villes de la province.

    « C’est encore plus frappant lorsqu’on sait que les mois de janvier et février ont été de 3 à 5 °C au-dessus des normales. C’était ridiculement élevé! C’est d’ailleurs la raison qui explique pourquoi les Québécois ressentent un choc depuis le début de mois de mars », dit Réjean Ouimet, expert et présentateur à MétéoMédia.

    Que se passe-t-il?

    Les redoux exceptionnels qui ont dominé le mois de février ont laissé croire à plusieurs que l’hiver serait relayé rapidement aux oubliettes. Ce n’est pas le cas. La raison de ce changement ue régime majeur est que le vortex polaire a repris sa place au Canada.

    En février, l’est de l’Amérique du Nord subissait les impacts de l’air chaud en provenance de l’océan Pacifique. Ce patron a changé, notamment avec un froid record dans certaines régions depuis le début de mars, et l’air arctique descend désormais plus facilement vers le Québec et l’Ontario.

    EN VIDÉO : VOYEZ LE TOP 5 DES VIDÉOS POPULAIRES CETTE SEMAINE :

    Les plus susceptibles de revoir une tempête sont…
    Default saved
    Close

    Chercher un endroit

    Close

    Connexion

    S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité