Expired Nouvelles - La vie serait possible dans les nuages sur Vénus - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Des scientifiques ont étudié la question.

La vie serait possible dans les nuages sur Vénus


Trouver votre prévision
    Joey Olivier
    Chef contenu éditorial - MétéoMédia

    Mardi 8 juillet 2014 à 13 h 25 - Avez-vous déjà rêvé de vivre ailleurs que sur la Terre? Après la Lune et Mars, certains scientifiques se sont penchés sur la possibilité d'aller vivre au-dessus de Vénus.


    À lire aussi : l'explosion d'une étoile vue par la NASA


    Image : Wikimedia

    Image : Wikimedia

    Depuis la première exploration spatiale, les humains sont fascinés par la possibilité de vivre ailleurs que sur la Terre.

    Cette fascination s’est intensifiée le 20 juillet 1969, alors que l’astronaute américain a posé le pied sur la Lune pour la première fois de l’histoire. Plus près de notre époque, le projet Mars One en fait rêver plus d’un, avec pour objectif de coloniser la planète rouge d’ici une dizaine d’années.

    Sachez qu’un chercheur de la NASA a également étudié le scénario, qui parait pourtant impossible, de vivre sur Vénus. Dans une conférence prononcée en 2003, Geoffrey A. Landis avance qu’il serait possible de vivre à 50 kilomètres de la surface de cette planète. 

    À cette hauteur, la pression atmosphérique serait comparable à celle de la Terre. Cette partie de Vénus serait même la plus favorable à la vie. Il faudrait cependant y accéder et y vivre en permanence dans d’immenses vaisseaux. On dit vaisseau puisqu’il est impossible d’habiter sur la surface de Vénus, où il fait environ 460 °C et où la pression de l’air est 100 fois supérieure la Terre. Un autre avantage est que la gravité sur cette planète ressemble à 90 % à celle de la nôtre. Ce facteur aiderait à la santé de l’équipage.

    Un des problèmes soulevés dans la colonisation de la Lune ou de Mars est la vie en apesanteur. Dans ces conditions, le corps humain perd de la masse musculaire et osseuse, ce qui représente un danger évident à long terme. Les rayons cosmiques et solaires représentent également un enjeu de taille, notamment sur Mars.

    Selon la théorie de la NASA, la similarité du champ magnétique de Vénus avec la Terre protégerait la colonie humaine de cet impact. L’approvisionnement en eau et en oxygène serait cependant problématique.

    Soit dit en passant, certains scénarios de films de science-fiction semblent inspirés de cette hypothèse de colonisation sur Vénus. On n’a qu’à penser à la planète Bespin, dans Star War (L’Empire contre-attaque), qui abrite la Cité des nuages.

    Avec la collaboration de Scott Sutherland, météorologue-rédacteur à The Weather Network.

    Source : Conference on Human Space Exploration, Space Technology & Applications International Forum, Albuquerque, NM, Feb. 2-6 2003.


    Default saved
    Close

    Chercher un endroit

    Close

    Connexion

    S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité