Expired Nouvelles - La saison des ouragans casse les records - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

La saison n'est pas terminée mais est déjà dans l'histoire.

La saison des ouragans casse les records


Théodore Doucet
Rédacteur - MétéoMédia

Jeudi 21 septembre 2017 à 19 h 43 - Nombre, puissance, intensité : les ouragans et tempêtes tropicales ont placé la barre très haut en 2017. Et la saison n’est pas encore terminée…


À lire également : Le bilan de l'ouragan Maria s'alourdit


Plus nombreux que d'habitude 

Très chaud cette année, le bassin Atlantique a d’ores et déjà généré 13 tempêtes nommées, c’est près de deux fois plus que la normale à cette période. C’est surtout le nombre d’ouragans majeurs (catégorie 3 et plus) qui marque les esprits : il y en a eu quatre en 2017, dont trois (Harvey, Irma, Maria) qui ont touché terre. Par ailleurs, c'est la première fois depuis 2007 que deux ouragans de catégorie 5 (Irma et Maria) apparaissent la même année dans l'Atlantique.

Records de puissance et de longévité

Irma a développé des vents soutenus de 295 km/h. Seul Allen a soufflé plus fort en 1980 avec des vents de 305 km/h, depuis les premières mesures dans l’Atlantique. Mais Irma a réussi à maintenir cette puissance inimaginable pendant 37 heures (!), soit un nouveau record mondial, qui était jusqu’alors de 24 heures (typhon Hayan en 2013).

Un peu plus tôt en août, Harvey a réussi le tour de force de rester nommé pendant 117 heures au-dessus des terres, soit près de cinq jours, jusqu’à rétrograder en dépression tropicale. Le précédent record mondial était détenu par Fern (54 heures) depuis 1971. Avec 1318 mm par endroits, Harvey a aussi déversé des torrents de pluie, à un niveau que les États-Unis (sans compter Hawaï) n’avaient jamais connu. Il a aussi laissé des records de pluie à Houston ( la 4ème plus grosse ville américaine) avec 1140 mm, là où notre équipe suivait la situation. L’ouragan était alors pris dans un étau formé de deux anticyclones.

Les premières fois

C’est la première fois que trois ouragans de catégorie 4 et 5 frappent les États-Unis dans la même année. Avant le passage de Maria le 18 septembre, la Dominique n’avait jamais connu d’ouragan de catégorie 5. L’île est aujourd’hui complètement dévastée.

Après son trajet destructeur dans les Antilles, Maria a ensuite atteint Porto Rico le 20 septembre dernier. Le territoire américain n’avait plus connu d’ouragan de catégorie 4 (et même près de la catégorie 5, avec des vents de 250 km/h) depuis 1928. Déjà affectés par le passage d’Irma quelques semaines plus tôt, les trois millions de résidents de l’île se retrouvent désormais sans électricité.

Harvey, Irma et Maria ont causé des dégâts matériels et humains si étendus que leurs noms seront retirés des futures listes de dénomination des tempêtes tropicales.

Avec la collaboration spéciale d'Anne-Sophie Colombani, météorologue à MétéoMédia.

À VOIR ÉGALEMENT : Toits arrachés, murs effondrés : Maria pulvérise Porto Rico

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité