Expired Nouvelles - Cette tempête risque de passer à l’histoire - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

La tempête qui frappera le Québec de mardi à jeudi se classera parmi les pires de l’histoire météo dans le sud de la province.
MÉTÉO ACTIVE

Cette tempête risque de passer à l’histoire


Trouver votre prévision
    Joey Olivier
    Chef contenu éditorial - MétéoMédia

    Mardi 14 mars 2017 à 11 h 56 - La tempête qui frappera le Québec de mardi à jeudi se classera parmi les pires de l’histoire météo dans le sud de la province. On prévoit plus de 60 cm dans certaines villes situées en Montérégie et en Estrie. Si les quantités se concrétisent, il s’agira d’une tempête historique.


    À lire également : La pire tempête de l’année au Québec


    « Cette tempête pourrait facilement se classer dans le Top 5 des pires au cours du dernier siècle », commente André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.

    Il faut également tenir compte des vents qui dépasseront 60 km/h.

    Montréal : à la limite

    Officiellement, il sera plus difficile d’enregistrer un nouveau record à la station de l’aéroport Trudeau-Montréal, mais l’ampleur de cette tempête sera comparable aux plus grandes.

    La tempête extrême la plus récente dans la métropole remonte à celle du 29 au 30 décembre 2015. Il était tombé 44 cm de neige.

    Mais la pire depuis le début des années 2000 remonte au 27 décembre 2012. Montréal avait enregistré un record absolu d’accumulation de neige en seulement 24 h (45 cm). Des centaines de sorties de route et d’accidents avaient eu lieu.

    Crédit : Éric Guilhe, Montréal, Québec, 27 Décembre 2012

    On ne peut évidemment pas passer sous silence la « tempête du siècle » du 4 mars 1971.

    Le mélange explosif de la neige et de la poudrerie avait paralysé la région de Montréal, où il était tombé près de 50 cm de neige. Certaines résidences avaient été privées d’électricité pendant dix jours.

    Cette neige était poussée par de puissants vents soufflant jusqu’à 110 km/h. Le bilan de 1971 est majeur. Près de 20 personnes sont décédées en raison de ce phénomène météo extrême dans la métropole.

    Crédit : Jean, Montréal, 4 mars 1971

    Sherbrooke, une ville propice aux bordées monstres

    La région la plus susceptible de pulvériser des records est l’Estrie. Le plus récent record remonte au 7 mars 2011, où il était tombé 73 cm de neige à Sherbrooke.

    Le service de transport en commun était interrompu et une cellule de crise mise sur pied pour répondre aux besoins urgents de la population. Des motoneiges étaient à la disposition des ambulanciers et des policiers pour mieux répondre aux appels de détresse.

    Crédit : Joanne Dyelle Martel, Sherbrooke,14 Février 2007

    Plusieurs Sherbrookois ont également un souvenir de la tempête de la Saint-Valentin, le 14 février 2007, avec un total de 55 cm.

    Sachez que la prochaine tempête pourrait marquer à nouveau les mémoires!

    Default saved
    Close

    Chercher un endroit

    Close

    Connexion

    S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité