Expired Nouvelles - La météo pourrait influencer les résultats du vote - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Savez-vous que la météo peut avoir un rôle décisif lors d’un jour de scrutin ? Voici comment.

La météo pourrait influencer les résultats du vote


MétéoMédia
La rédaction

Dimanche 18 octobre 2015 à 18 h 39 - Plusieurs études ont démontré que la météo aurait une influence sur l’humeur, la santé et même sur le taux de criminalité. Mais saviez-vous qu’elle peut également jouer un rôle décisif lors d’un jour de scrutin ?

Dans son livre Les baromètres humains, paru récemment aux éditions Québec-Livres, le météorologue et auteur Gilles Brien explique comment la météo peut faire pencher la balance lors d’une élection.

Les conditions météo entreraient notamment en ligne de compte, lorsque vient le temps de se rendre au bureau de scrutin. Des recherches ont démonté que les électeurs seraient moins nombreux à se déplacer s’il pleut ou s’il neige abondamment. «Le transport des gens est le premier impact direct des intempéries sur le taux de participation électorale», explique M. Brien.

De mauvaises conditions météo pourraient même faire sortir le vote en faveur de certains partis, selon l’auteur. Dans son ouvrage, il explique que le mauvais temps avantagerait le vote des électeurs au statut socioéconomique élevé.

Occupant souvent plus d’un emploi, les travailleurs à faible revenu auraient en effet plus de difficulté à se libérer pour aller voter. Ces électeurs, qui dépendent plus souvent des transports en commun, seraient plus réticents à se déplacer si le temps n’y est pas propice.

À l’opposé, les résultats ont démontré que les travailleurs à revenu élevé auraient généralement plus de facilité à se défaire de leurs obligations pour aller voter. Ils seraient également plus nombreux à posséder un véhicule, ce qui leur donnerait plus de flexibilité pour accomplir leur devoir de citoyen.

Dans toute l’histoire du Québec, seules deux élections se sont déroulées en hiver, soit en 1892 et en 1923. Le taux de participation avait d’ailleurs été très faible.

L’effet du beau temps

La météo aurait également une influence sur la gestion des risques. Le soleil étant une distraction en période de beau temps, les électeurs seraient plus enclins à prendre des risques que lors de temps maussade.

«Aux États-Unis, on a démontré que les gens sont portés à voter pour des candidats un peu plus à risque, soit un peu plus à gauche, lorsqu’il y a du beau temps», ajoute le météorologue.

Aperçu des conditions météo de lundi.

Aperçu des conditions météo de lundi.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité