Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

La météo fait augmenter le prix de vos légumes. Détails ici.


Mardi 4 décembre 2018 à 5 h 19 - Votre panier d’épicerie coûtera un peu plus cher l’an prochain et c’est en partie en raison de la météo. Selon le rapport canadien sur les prix alimentaires à la consommation, c’est le retour d’El Niño qui nuira à votre portefeuille. 


À lire également : Cette année pour Noël, pensez à gâter l’environnement !


En 2019, El Niño causera notamment des pluies abondantes dans de nombreux pays exportateurs de fruits et légumes. 

« Les régions qui produisent beaucoup de légumes pour nous aux États-Unis, au Mexique et en Amérique du Sud vont être affectées par l’effet El Niño en 2019, ce qui va nous forcer à payer plus cher pour les légumes qu’on importe d’ailleurs. On s’attend à une hausse de 4 à 6 % », affirme Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politiques agroalimentaires. 

Alors que le prix des légumes subira la plus forte hausse, les viandes poursuivront leur déclin. Une baisse de prix de 1 à 3 % est anticipée pour les produits bovins. « Le consommateur est à la recherche d’autres choses surtout depuis 2014 lorsque les prix avaient explosé au détail pour ce qui est du bœuf. Il y a un avenir prometteur pour les producteurs bovins à mon avis, mais les conditions seront différentes. Le consommateur sera plus averti, il va magasiner un peu plus », ajoute M. Charlebois. 

Au bout du compte, la facture d’une famille de classe moyenne augmentera de 411 $, l’an prochain. « Pour ce qui est du Québec, on s’attend à une hausse moyenne par rapport à ce qu’il se passe à travers le Canada. 

L’économie du Québec va relativement bien, cependant les prix étaient déjà élevés par rapport à la moyenne, alors on s’attend simplement à ce que le taux d’inflation alimentaire poursuive sa lancée comme l’an passé. » 

Le 9e rapport canadien sur les prix alimentaires à la consommation est publié par l’Université Dalhousie et l’Université de Guelph.

À voir également : Lutte pour le climat : 3 faits qui découragent 




Près du quart des Canadiens vont déprimer cet hiver
Trois raisons scientifiques de porter la barbe. Détails ici
Le monoxyde de carbone, ce tueur silencieux... Détails ici.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité